NBA

Les raisons du début de saison tonitruant des Chicago Bulls en NBA

Les Chicago Bulls impressionnent en ce début de saison. Actuellement sur une dynamique clamante, la franchise historique peut compter sur des hommes revenus à un très bon niveau.  

Qui aurait pensé voir un tel début de saison à Chicago ? Les fans de Lillinois sont d’ores et déjà conquis. Des victoires clamantes contre des franchises jouant les hauts de tableaux. Brooklyn, Utah, Boston, Dallas : c’est dans la poche. Le bilan est plus que satisfaisant : 12 victoires pour 7 défaites. Que dire de mieux. Ce qui est le plus impensable, c’est qu’une réelle osmose règne au sein du groupe concocté par Billy Donovan.

Des têtes d’affiche au gros tempérament se sont jointes au roster cet été. Lonzo Ball, aussi bien talentueux qu’ambitieux illustre parfaitement la mentalité de la franchise. Alex Caruso, lui, champion de la NBA 2020, semble vouloir aussi retrouver une continuité, pour s’imposer enfin dans un effectif. Oubliés sont les états d’âmes, Chicago regarde ensemble, dans la même direction pour tenter de faire oublier plusieurs années blanches sans play-offs.

Un DeMar DeRozan retrouvé

Un nouveau vent de fraicheur se fait ressentir chez les Bulls, insufflé par plusieurs joueurs. Un homme, qui semblait perdu, a su dynamité tout ça : DeMar DeRozan.  À 32 ans aujourd’hui, l’ancien des Spurs s’est réinventé. Un rôle plus excentré, moins présent au coeur du jeu et à la création comme il l’était sous Gregg Popovich en tant que meneur. L’ailier prend les choses en main grâce à des débordements audacieux dans la peinture.

Il retrouve d’ailleurs sa vivacité d’antan lors de ses prises de contact au sol. En plus de ça, la plupart de ses dunks se terminent explosifs. Une moyenne de 26,3 points marqués en dix huit rencontres : pas si mal pour « la pire signature de l’intersaison » selon certains GM.

Nikola Vucevic, la pièce manquante

Avoir des tireurs précis, des dunkers fous, des passeurs décisifs : c’est bien… mais quand un défenseur de classe internationale arrive dans l’équipe, cela change forcément les choses. Il s’agissait du problème majeur des taureaux depuis plusieurs années. Nombreux spécialistes ont crus au finlandais Lauri Markannen, parti à Cleveland. Il s’avère que celui-ci ait un profil similaire au Vuc’. Arrivé en provenance du Magic Orlando, le Monténégrin semble être la pièce maitresse du jeu de Billy Donovan. À lui seul, il élève le niveau de sa franchise.

Il affiche un jeu défensif agressif, et contrôlé. Lorsqu’il est sur les parquets, sa capacité à brouiller le jeu adverse prend le dessus. Son jeu de jambes, ses longs bras et son 2,13 m permettent à la franchise nord-américaine de dominer les débats. “Nous apprenons à jouer les uns avec les autres, c’est ce qui va construire une meilleure alchimie dans l’équipe”, a-t-il esquissé en conférence de presse. Depuis le début de la saison, il culmine à 13,7 points, 11,1 rebonds de moyenne en douze matchs… affolant. Les Bulls sont d’ailleurs positionnés quatrièmes du classement défensif. Une place qui était inespérée il y a quelques temps.

Zach LaVine : les clés de leader en main

Il rêvait d’être à la tête d’une franchise de stars, le voilà servi. Le récent champion olympique a vu son rôle grandir durant l’été. Dépité des échecs passés de son équipe, plusieurs recruteurs ont voulu approcher le dunker fou. Mais il a été rassuré par les objectifs du club, qui semblent être repartis sur de bons rails. Toujours à l’affût du moindre ballon, il décuple les courses offensives et défensives. Il se veut changé aussi bien mentalement que physiquement. « Je pense qu’il a grandi. Les shoots qu’il a mis et les choses qu’il fait en termes de qualités athlétiques et de talent, je pense que les gens sont désormais habitués », déclare son coach Billy Donovan.

Bien plus gainé, plus athlétique, l’ancien de Minnesota est désormais à l’aise dans ses envolées ébouriffantes. Et ça se ressent dans ses statistiques. Il en est déjà à 26,1 points de moyenne, et se déclare comme un candidat sérieux au titre de MVP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *