NBA

Adebayo porte le Heat, il prend enfin ses responsabilités

Il y a encore 6 mois, Jimmy Butler lâchait un gros coup de gueule à l’encontre du pivot de la franchise floridienne. Critiquant le manque de grinta et d’autant plus le peu de shoots sur des situations où la passe était de trop, aujourd’hui tout change, plus de leaders, moins de pression, et surtout plus de stats pour notre chère Bam.

Moyennant à 19 points de moyenne sur ses 4 premiers matchs, pour 13 rebonds et 1 passe. Bam Adebayo réalise un début de saison dantesque. Polyvalent, grosse défense, des attaques que l’ont voyaient moins auparavant. La confiance se gagne, et il le fait. Preuve en est, l’équipe marche vraiment bien. Aujourd’hui, 6 mois après, les difficultés qu’il rencontrait avec Miami, il est resplendissant. L’arrivée de P.J Tucker, véritable leader et bulldog défensif, n’y est pas pour rien. Soulagé aussi par l’arrivée de Kyle Lowry, le fait d’avoir deux leaders, champions, cadres, qui savent shooter et défendre, lui donne un peu de répit et surtout une pression moindre. Il faut noter que la saison dernière, les blessures ont malheureusement fait beaucoup de mal à l’effectif du Heat. En l’absence de cadre, et parfois même seul sans son acolyte Jimmy B, il endossait une responsabilité forte. Plus de tout cela, et tout va mieux pour lui, plus confiant surtout, son début de saison est clairement encouragent.

Jimmy se plein rarement de ses coéquipiers, cependant, en avril dernier, alors que le Heat n’arrivait plus à tenir un score, et ne parvenait encore moins à être régulier, il avait sacrément taclé l’équipe et en particulier Bam Adebayo, jeune pivot très prometteur de Miami, trop peu en vue de son gabarit et son aisance dans la raquette.

« Je veux que Bam attaque la raquette parce que personne ne peut rester devant lui », a déclaré Butler. « Personne ne peut rester devant lui. Allez-y. Vous allez être victime d’une faute ou vous allez vous faire dunker. C’est cool. J’aime le voir shooter à mi-distance, mais il laisse les gens s’en tirer. Joue un jeu de bully-ball, j’aime le bully-ball. »

Une victoire de prestige face à Brooklyn

Cette nuit, le Heat se déplaçait justement chez la tête d’affiche de la conférence Est : les Brooklyn Nets. Match de haute volée sur le plan défensif, Bam a effectué 9 rebonds, au-dessus de sa moyenne de carrière qui est de 8 par match. 17 points entre autres face à Kevin Durant et Blake Griffin. Il s’affirme réellement comme le leader de la défense floridienne, d’autant plus après une saison qui lui a fait énormément prendre en maturité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *