Euroleague women

Basket Landes : Avant Galatasaray, les novices impressionnent déjà en Euroleague

Actuellement 4e du groupe B de l’Euroleague (2 victoires, 1 défaite), les Landaises foncent droit vers Istanbul pour essayer de déstabiliser l’ogre turc, notamment grâce à une continuité plutôt bien assurée.

Entre le sourire de Marie-Ève Paget, les bras levés de Céline Dumerc, ou encore le signe « Jul » de Marine Fauthoux, les Landaises réalisent un début d’aventure européen à l’image de leurs célébrations (2 victoires, pour une défaite). En battant sur son parquet le Dynamo Kursk 78-75, les filles de Julie Barennes se donnent le droit de rêver. Mais ce soir, elles se déplacent en terres turques : pour affronter le Galatasaray, à 19h dans la Ayhan Şahenk Arena. Le vainqueur de l’Euroleague 2014, habitué de la compétition, a trébuché par deux fois dans la compétition. Une première face au Dynamo Kursk (78-76), battue sur un coup du sort. Une autre face à Fenerbahce (69-89), où celles-ci sont passées complètement outre. Plutôt encourageant pour nos Françaises, qui ont montré pouvoir concurrencer les cadors européens.

Une continuité assurée

C’était l’un des chantiers de l’été. Garder cette combativité si emblématique de Basket Landes. Un effectif changé à près de 50% : pas simple de faire durer les principes. « Quand un effectif comme celui-là est renouvelé, c’est toujours un challenge de se faire prendre une mayonnaise balançait Marie Eve Paget dans nos colonnes en début de saison. Ce sont des joueuses qui arrivent d’autres horizons, qui ne se connaissent pas forcement toutes. Il faut créer des connexions, et ça ne prend pas 3 jours. » Marine Fauthoux, nouvelle arrivée, rayonne dans son registre (7,8 points, 3,3 rebonds), et a démontré sa force de caractère face à Kursk avec 14 points inscrits. Marianna Tolo, quant à elle, assume parfaitement son rôle de pivot (avec 11,3 points, 5,3 rebonds de moyenne). Elle sera un élément indispensable pour contrecarrer la dominante serbe Tina Krajišnik, qui tourne à 21,3 points et 10,3 rebonds de moyenne.


Crédit photo : Basket Landes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *