NBA

Le rookie de la nuit #2 : Evan Mobley , l’ailier-fort du futur des Cavaliers

Victorieux des Hawks 101-95 à domicile, les Cavs peuvent remercier une nouvelle bonne performance en double-double de leur transfuge Evan Mobley. Le troisième pick de la dernière draft termine le match avec des stats solides : 17 points à 7/12 au shoot, 11 rebonds et 4 contres. Déjà efficace lors des deux derniers matchs de son équipe, Mobley à cette fois pu conclure le match par une victoire, sa première en NBA.

Le gamin risque de rentrer rapidement dans le cœur des fans de Cleveland si ce n’est pas déjà fait. Car celui tout juste sorti d’USC confirme les attentes et montre même de très bonnes choses depuis le début de saison. Impressionnant par sa taille (2m13) et son envergure (2m26!) , le pivot de formation repositionné en 4 par son coach domine ses adversaires sur son poste. Hier soir, pourtant en duel direct avec le très bon John Collins, le rookie montre tout de suite qu’il sera surement l’un des futurs meilleurs ailiers-forts de la ligue.

Toutes les qualités d’un joueur ultra-complet

Doté d’un bon handle pour sa taille, d’un excellent toucher près du cercle et de grosses capacités en défense et au rebond, Mobley ne se refuse aucun shoot lorsqu’il se sent en confiance. Bien aidé par un excellent Ricky Rubio cette nuit, l’ancien Trojans a été impliqué aussi bien offensivement que défensivement. Il en a même fait souffrir Trae Young sur une possession défensive plus que flippante conclue par une balle perdue, puis l’a contré quelques actions plus tard. Le plus flippant encore reste de voir l’évolution physique du garçon, car si ses mensurations actuelles sont déjà inquiétantes pour les autres poste 4 qu’il va jouer, attendons de voir s’il ne peut pas prendre encore plus de masse et devenir un monstre physique.

Le Freak de l’Ohio affiche une moyenne de 15,7 points , 8,3 rebonds , 3 assists et 2,3 contres après trois matchs. Prochain adversaire pour les Cavs et Mobley, les Nuggets mardi soir. Un autre rendez-vous pour le jeune ailier-fort de montrer tout son potentiel, lui qui sera face à un autre crack, Michael Porter Jr. Attention, car si MPJ est connu pour scorer excellement bien, Mobley pourrait lui rendre la tâche bien difficile, et scorer lui aussi de l’autre coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *