Crédit: Getty Images
NBA

Stephen Curry au centre de loisirs cette nuit, il a littéralement atomisé les Clippers.

Deux matchs seulement, déjà deux victoires, Stephen Curry autoritaire sur le parquet. Alors que tout le monde se met dans le bain, lui n’a absolument pas le temps. Cette nuit face aux Clippers au Chase center, il a sorti un magistral premier quart-temps. Victoire sur le fil, mais l’essentiel est là : il veut le titre de MVP

25 points, 9 shoots tentés pour 9 marqués dont cinq à trois points. WOAH ! Ce n’est pas tout, tout ceci en 12 minutes. Stratosphérique, les mots en manque, mais Curry qui avait été timide lors de la victoire face aux Lakers en ouverture de la saison, avait à coeur de se rattraper. Chose faite, Golden State gagne, mais quel match en yoyo. Comme illustré par le premier quart du triple champion NBA, les Warriors surnagent en début de partie. Cependant les 17 points d’avance qu’ils avaient à la fin des 12 premières minutes, se transforment en moins un à la mi-temps. Stephen ne peut pas tout faire, bien sur que si ! Même après une deuxième période extrêmement serrée, Paul George et le franchise player de Golden State se renvoient coup pour coup par des trois points sensationnels.

Performance dingue, la planète basket et les autres joueurs eux mêmes ont été consternés devant ce premier quart-temps :

Lebron James qui réagit avec humour a la performance de son meilleur ennemie.
Damian Lillard des Portland Blazers impressionné lui aussi

Steph par ci, Steph par là, mais sérieusement, cette équipe d’Oakland a clairement de la geulle et du panache. Surement pas la meilleure attaque et évidemment trop dépendante du magicien Curry, c’est déjà la seconde victoire face à deux tops franchises, les deux de Los Angeles en plus, de quoi affirmer une certaine suprématie régionale. Une défense qui devrait normalement continuer sur l’excellente lancée de l’an dernier, ajouter le retour de Klay Thompson, Golden State va être un sacré contenders.

45 points en tout pour le protagoniste, un match rythmé et un début de saison canon face à deux cadors, qui ne craint pas les Warriors du capitaine Curry aujourd’hui, garde-à-vous, ou vous vous inclinerez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *