NBA

Milwaukee remporte le match 2 et relance la série contre Atlanta

Deux jours après leur victoire surprise portée par un magnifique Trae Young, les aigles de Géorgie ont littéralement implosés lors de ce deuxième acte dans le Wisconsin. Atlanta n’a jamais existé dans ce match, et les Bucks ont quant à eux montré leurs capacités de réaction et se relancent totalement dans ces finales de conférence. Score final : 91-125.

Humiliée ou presque à domicile jeudi soir, Milwaukee avait à cœur de se rattraper cette nuit et de remettre les pendules à l’heure. Déjà envoyés par beaucoup en finale NBA au vu d’une adversité jugée plus faible qu’eux, les Bucks s’étaient malgré tout fait surprendre au Fiserv Forum lors du match 1, soldée par une défaite au goût amer. Vainqueurs de Brooklyn au terme d’une série incroyable la semaine dernière, Milwaukee était aussitôt redescendue sur Terre après ce premier échec. Mais hier soir, le rouleau compresseur Bucks de ces dernières saisons s’est réveillé, et Atlanta en a fait les frais.

Car cette nuit, pour tout fan de basket autre que supporter des daims, il était compliqué de rester devant son écran tout au long du match. La différence de niveau entre les deux équipes crevait les yeux, au point qu’à la mi-temps, l’écart s’élevait déjà à 32 points. Emmenés par un Big 3 Antetokoumpo-Holiday-Lopez, les Bucks se détachent rapidement par une excellente adresse à 3 pts (10/18 à la mi-temps). Cette adresse qui leur avait couté beaucoup lors du Game 1 est revenue, pour le plus grand plaisir de tous leurs fans. En face, aucune réaction n’est observée, et même Trae Young, sur un nuage il y’a deux jours, se voit trop seul pour espérer quoi que ce soit.

La deuxième mi-temps sera tout aussi salée pour Atlanta. Et si les courageux n’étaient pas encore couchés, la rentrée en jeu des remplaçants d’Atlanta avant même la fin du troisième quart temps a eu raison de beaucoup d’entre eux. Au final, Milwaukee n’a jamais été inquiétée par quiconque, et eux aussi ont eu l’occasion de faire tourner en fin de match. Giannis sur le banc, Thanasis sur le terrain, bref une vraie bonne soirée du coté des hommes de Budenholzer. Point positif, ce dernier quart nous aura permis de revoir un peu de Jeff Teague, Justin Jackson, et de faire découvrir des petits nouveaux comme Sam Merrill ou Mamadi Diakité. Mais le retour majeur était celui de Cam Reddish du coté d’Atlanta qui n’avait plus joué depuis février. L’ancien Dukie termine le match à 11 points et 2 rebonds mais il n’a lui non plus rien apporté de particulier à son équipe.

Un retour tout de même positif pour les Hawks qui pourrait avoir besoin de lui au cours de la série. Maintenant, il faut espérer pour eux que Nate McMillan saura remettre son équipe en route pour le Game 3, qui aura lieu dans la nuit de dimanche à lundi et de retour à Atlanta. Les Bucks eux, essayeront de reproduire la copie de cette nuit, et montrer à tout le monde qu’ils sont les grands favoris pour aller au bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *