NBA

Stupeur au Wells Fargo Center : les Sixers lâchent le match 5 après avoir mené de 26 points.

Ascenseur émotionnel pour les supporters de Philly, les joueurs de Doc Rivers entrent dans l’histoire pour les mauvaises raisons. Côté Hawks, quelle force de caractère et quel courage pour réussir à remonter un si large écart au 3e QT. Le trashtalking de joueurs comme Ben Simmons ou encore Joël Embiid tourne finalement au vinaigre et devient plus que ridicule. Doc Rivers n’en est malheureusement pas à son coup d’essai.

Fans des Sixers déconfits

Ce match 5 s’avérait être charnière pour les deux franchises. Une victoire d’un côté ou d’un autre permettait de donner une tendance pour le dénouement de cette série. Dès le début du match les joueurs de Philly semblent l’avoir compris. Une équipe concernée, puissante, qui récite son basket et qui marche complètement sur ses adversaires. Joël Embiid est irrésistible en ce premier quart temps, il fait vivre un calvaire à ses opposants directs. Que ce soit John Collins ou encore Clint Capela. Grâce à son jeu au poste, il réussit à rentrer tous ses shoots, et finit ce QT à 20 points et 8/8 au shoot. La suite s’annonce gênante pour les Hawks. Il est aussi bien accompagné par Seth Curry si fiable au shoot. Les joueurs de McMillan sont dépassés et la tête sous l’eau. Très peu de réponses si ce n’est Trae Young qui essaye par intermittence. Le deuxième quart temps est identique, le plan de jeu est le même : pilonner à l’intérieur avec Embiid et si jamais il est doublé sortir pour Curry. À la mi-temps, le score est sans appel 62-40 pour Philly, le Blow Out semble inévitable.

De retour sur le parquet, les choses semblent continuer de se passer. la balle est toujours donnée au duo Embiid/Curry. Après quelques minutes, les choses semblent actées, Philly mène de 26 points. C’est à ce moment-là que Trae Young pointe le bout de son nez, petit à petit l’écart descend à 18 points. C’est à ce moment-là que Doc Rivers décide de mettre sur le banc tout ses titulaires, seul Tobias Harris resta, pour une sauce qui tourne mal, il réalise l’un de ses plus mauvais matchs de la série. Atlanta continue de grappiller des points petit à petit et réussit à revenir à moins 11 peu de temps après le début du dernier quart temps. Les Hawks finissent par reprendre confiance avec un très bon banc et un Gallinari des grands soirs. Paniqué, le coach de Philly demande à ses titulaires de vite revenir sur le parquet. Mais la tendance était déjà inversée. Le money time arrive, John Collins réussit un tir à trois points avec de la réussite. Les Hawks reviennent à huit points. Le rêve d’un comeback est désormais réalité. D’un coup les Sixers ratent leurs shoots et leur confiance semble s’être évaporée. Au contraire d’un Trae Young qui est à l’origine d’un run qui ramène son équipe à 4 points. Les Hawks infligent derrière de grosses séquences défensives et empêchent Philly de trouver des points faciles. Harris auteur d’un match immonde tente un tir précipité et rate, les Hawks ont alors la balle pour enfin leur permettre de passer devant. Trae Young avec malice feinte un shoot à trois points et Thybulle plonge et fait faute. Trois lancers pour le meneur de jeu de 22 ans. Il n’en rate aucun et Atlanta vire en tête 105-104.

Un Trae Young qui mène son équipe vers la victoire

Joël Embiid tente donc de provoquer des fautes pour aller sur la ligne des lancers. S’enchaine une succession de ratés.

Les Hawks réussissent à glaner ce match 5, grâce au choke monumental de la part des joueurs et du coach des Sixers. Ils réussissent l’exploit de perdre avec un Embiid qui culmine à 37 points et Seth Curry à 36 points. Se pose maintenant la question de l’implication des joueurs, un Ben Simmons bien trop discret et un Tobias Harris mauvais. Ils se retrouvent donc menés dans cette série. Balle de match côté Hawks à domicile demain soir. Le momentum a-t-il changé définitivement de camp ? Réponse cette nuit pour ce game 6 qui pourraient donner aux Sixers le statut de risée de la saison. Une telle chute sera difficile à rattraper si élimination il y a.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *