NBA

Kevin Durant sur une autre planète : triple-double à 49 points et victoire des Nets

Nous avons pu assister cette nuit à l’une des performances les plus dingues de l’histoire des Playoffs. Lors de ce Game 5 ultra-attendu à Brooklyn, Kevin Durant a plus que jamais répondu aux critiques concernant son statut de leader des Nets. Souvent cité comme n’étant pas capable de porter tout seul son équipe, Durantula devient tout simplement le premier joueur de l’histoire des Playoffs a finir un match à + de 45pts, 15rbs et 10 passes. 49 Points, 17 rebonds, 10 passes décisives, 3 interceptions et 2 contres, rien que ça.

Déjà très solide dans ces Playoffs, Kevin Durant a tout simplement confirmé le joueur all-time qu’il est et affirme encore un peu plus sa légende et ce qu’il laissera au monde du basket. Ultra efficace, le double MVP des Finales termine le match avec un insolent 16/23 au tir, 4/9 à 3pts et 13/16 aux lancers. Tout simplement injouable.

En face, tout le monde y est passé et a souffert. PJ Tucker, qui défendait plus que correctement sur KD ces derniers matchs, s’est retrouvé totalement impuissant, Khris Middleton aussi, Giannis aussi… personne n’était en mesure de défendre face à Kevin Durant hier soir. Et cette performance n’est pas due au hasard, puisque Durant a bien senti à quel point il était esseulé hier soir dans son équipe. James Harden diminué, Joe Harris absent, Bruce Brown invisible, seuls Jeff Green (27 points) et donc Kevin Durant ont permis à Brooklyn de tenir dans ce match malgré une avance considérable des Bucks jusqu’au troisième quart temps.

Un quatrième quart temps complètement fou

Le point d’orgue de sa performance se trouve bel et bien le dernier quart du match. Alors que l’on pensait réellement que Milwaukee allait repartir à la maison en menant 3-2, le seul Kevin Durant a réussi à s’imposer, presque seul face à l’armada du Wisconsin. Au final, 20 points à 6/9 au tir et avec trois énormes shoot à longues distance, notamment un shoot monumental en fin de possession à 50 secondes de la fin du match..tout simplement indéfendable.

Mais si l’on parle de ses qualités de scoreur depuis tout à l’heure, il faut maintenant préciser que Kevin Durant n’est pas sorti une seule seconde de ce match 5. 48 minutes à haute intensité pour un joueur qui sortait d’une saison blanche l’année passée en raison d’une terrible blessure au tendon d’Achille. Le type de blessure qui a brisé des carrières (Demarcus Cousins) , mais qui n’a fait que rendre KD plus fort, mentalement et physiquement.

Ceux qui étaient debout cette nuit ont pu voir en direct l’une des performances les plus folles de ces Playoffs, et même de l’histoire de la NBA. Une performance qui restera légendaire, quel que soit le résultat de la série. Kevin Durant n’était pas humain cette nuit, et à l’image d’autres joueurs par le passé, il a réussi en tant qu’individu, à s’imposer face à un collectif tout entier. Une MASTERCLASS, tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *