NBA

Jokic MVP : On mine de l’or à Denver, même dans le basket !

Non officialisé par la NBA mais annoncé par le célèbre journaliste de The Athletic : Shams Charania. Le vainqueur au titre de MVP de la saison 2020-2021, qui succède au grecque Giannis Antetokounmpo, est encore un européen c’est bien le serbe Nikola Jokić, pivot monstrueux des Nuggets de Denver.

Après deux ans de domination grecque, le titre de MVP revient encore à un intérieur. Qui d’autre que le Joker pour se voir attribuer le trophée individuel le plus honorifique de la grande ligue. Nikola Jokic, préféré à Joel Embiid et Stephen Curry, a réalisé une saison de grande ampleur. Culminant à 26 points de moyenne, 11 rebonds et 8 passes, il explose clairement ses records et réalise donc évidemment la meilleure saison de sa carrière.

Au-delà du titre, le serbe, drafté en 2014 en 41eme position est le premier MVP de l’histoire à avoir été choisi aussi bas dans une draft, devant Giannis, justement, en 15eme position en 2013. Un joueur d’un altruisme fou, sachant manier le ballon dans les petits espaces en n’hésitant pas à dézoner et jouer poste bas. Un style de jeu qui nécessite de bouger de dribbler et non de dunker à tout-va comme de nombreux pivots, il incarne un jeu qui marche terriblement, puisque l’un des pivots le plus ressemblant à Nikola Jokic, est sans hésiter Joel Embiid, lui qui a révolutionné le poste bas en arrivant à Philadelphie. Style de jeu proche, nous remarquons donc que les deux joueurs les plus « Old School » sont ceux qui performent le plus à ce poste si particulier.

Aucun match raté, c’est l’autre particularité du nouveau MVP. Artisan de la saison réussit des Nuggets, il est un leader incontestable, son physique à toute épreuve, lui permet d’être rarement blessé. Il a réalisé une saison dantesque en menant son équipe en troisième position de la conférence Ouest, ce avec une partie de la saison sans le joueur star des Nuggets : Jamal Murray.

Alors même que la série face aux Suns en demie-finale de conférence s’annonce compliquée, Nikola Jokic apprend qu’il reçoit l’honneur individuel suprême. Une récompense méritée, lui qui doit porter les siens en l’absence de Jamal Murray.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *