NBA

La première marche d’un long périple jusqu’au titre de NBA pour les Los Angeles Clippers

Match au sommet hier soir entre les Clippers et les Mavericks. Les coéquipiers de Luka Doncic rêvaient de prendre leur revanche sur l’année dernière en avançant les vacances des hommes de Tyronne Lue. Quoi de mieux qu’un game seven, pour donner un verdict final à ce premier tour de Playoffs. Au terme d’un finish taille patron, les Clippers s’imposent sur le score de 126-111.

Il y’avait pourtant de quoi être inquiet avant le match, tant cette série nous à offert de rebondissements. En effet, il fut impossible pour aucune des deux franchises de remporter une rencontre sur son parquet jusqu’à ce game 7. Dans un Staples Center clairsemé, les deux équipes font jeu égal. Du côté Clippers c’est le collectif qui prime, tous les joueurs semblent être dans le vrai. Côté texan, le maestro slovène fait chauffer le moteur, irrésistible, il culmine à 29 points sur la première mi-temps. Le tout face à un défenseur hors pair de la ligue qu’est Kawhi.

Au retour des vestiaires, un véritable déluge va s’abattre sur les joueurs de Carlisle. Un trou noir géant dans lequel plus rien ne sera marqué. Et puis que dire de la défense ? Une raquette bien trop lourde et manquant de mobilité, des joueurs pris au rebond par manque d’envie. En témoigne le match fantomatique de Kristapzs Porzingis, éclipsé par un Boban Marjanovic. Au contraire d’une équipe de Los Angeles où les role players ont impacté la rencontre, un Nicolas Batum au diapason, un Marcus Morris véritable facteur X du haut de ses 23 points et 5 passes. En témoigne la statistique glaçante des points venants du bancs (27 à 6).

Quel futur pour Doncic et les Mavericks ?

Cette rencontre traduit à merveille le casse-tête de la franchise texane pour les saisons à venir. Le roster contient l’un des joueurs les plus talentueux de la ligue, les objectifs sont donc logiquement revus à la hausse. Il serait compliqué de voir le slovène ne pas terminer avec une bague ou encore sans une équipe compétitive pour viser le titre. Quid du contrat exorbitant du Letton Porzingis ? ( 31 millions de dollars la saison prochaine). Cette équipe quand toutes les planètes sont alignées est capable de grosses performances. Mais plus les matches deviennent dangereux et compliqués, plus l’air se fait rare. Il apparaît comme impératif de bâtir autour de Luka avec un véritable « all-star » sur lequel il pourra se reposer et se soulager.

Rien n’est encore fait pour les Clippers

Après le soulagement de cette qualification, les joueurs devaient directement basculer vers le prochain tour. La pression restera la même si jamais l’équipe échoue au tour suivant. Pour se protéger d’un été tumultueux, la concentration doit être au maximum. Surtout quand on sait qu’ils vont affronter la meilleure équipe de la conférence Ouest, les Utah Jazz. Avec un jeu collectif de folie, des superstars qui s’inscrivent dans le jeu d’équipe de Quin Snyder, la chose ne sera pas si facile à faire. Le prochain tour s’annonce tout aussi haletant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *