NBA

La nuit des qualifications, après les 76ers et Utah, Atlanta avance d’un pas.

On y aurait pas pensé. En une seule bouchée, Atlanta se démène des Knicks simplement inferieurs, Trae Young prouve beaucoup de choses, pour ses premières playoffs c’est lui qui envoie les Hawks défier Philadelphie. A New-York on relativise, la saison était tout de même inespérée et grandiose !

Encore un match de haute volée, les Atlanta Hawks ont éliminé les New York Knicks lors du cinquième match, sur la route pour se qualifier pour le deuxième tour des éliminatoires de la NBA. Young, comme il a été toutes les séries, a été impressionnant mercredi et a planté 36 points et s’est assuré que les 15 000 fans présents à The Garden savaient qui il était. Il a laissé derrière lui un bon coup de clim au Madison Square Garden, pourtant salle bruyante qui faisait kiffer les spectateurs, on y aura pas longtemps vu les Knicks évoluer en playoffs, plus d’une décennie après.

Une relation justement houleuse entre lui et les fans de New-York, après avoir été insulté lors du match 1, après une tentative de crachat d’un fan, bannit à juste titre lors du match 2. Le jeune meneur ne s’est pas gêné lui aussi, Dans le match 5, Young a continué à narguer la foule et leur a demandé s’ils allaient lui cracher. Il s’est cependant assuré que son jeu parle tout autant, et évidemment au-delà de ses 36 points, il a partagé le plaisir en offrant 9 passes décisives. Une série plus que réussit pour lui et Atlanta. Clint Capela a énormément apporté à l’intérieur, cette nuit avec 14 points, 15 rebonds, il est clairement le leadeur défensif incontestable de la franchise et montre de très belle chose, notamment une saison nettement supérieure à l’an passé avec Houston. Efficace en « pick and roll », lui et Trae affichent une complicité encourageante. Encore plus facile de shooter lorsque un écran aussi solide vient faire barrage.

Tout roule à Atlanta, mais les Knicks, eux, déçoivent. Après une telle saison, 4 eme de l’Est avec une partie de tableau abordable, on attendait clairement plus de la clique à Julius Randle. Rarement au dessus de 100 points, contrairement à Atlanta, les Knicks ont pêché offensivement. Rien que sur le match gagnant de cette nuit, seulement 37% de réussite aux shoots, un oxymore à la saison régulière. En surrégime depuis le début de la saison, les Knicks étaient selon certains, sur le réservoir depuis quelque temps et contrairement aux habitués des playoffs qui élèvent le niveau au moment attendu, N-Y n’a pas su le faire ou du moins, n’avait pas les capacités pour.

Trae Young affrontera une autre foule passionnée contre les Philadelphia 76ers au deuxième tour. Et il semble prêt à montrer de la haine à la ville de l’amour fraternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *