NBA

Review n°8 : Philly, l’énorme satisfaction côté Est

L’année précedente aura été un vrai calvaire pour la franchise de Philadelphie, une équipe pourtant annoncée parmi les favoris qui finit 6ème, sans parvenir à trouver un jeu qui fonctionne, des blessures incessantes et une sortie au premier tour des playoffs par la petite porte en servant de mise en bouche pour Boston 4-0. La grande gueule Joel Embiid avait à cœur de se racheter et l’a fait de la plus belle des manières, une saison où il entre dans la discussion MVP et où il emmène les siens au sommet de la conférence Est.

Avec un bilan de 49-23 les 76ers auront bien répondu après cette saison 2019-2020 gâchée, des ajustements bien pensés dans le roster, un Simmons peut être bientôt DPOY et un Camerounais de 2m13 surexcité qui aligne 28 points et 11 rebonds par match sans broncher, cette fois-ci les actes et les mots se valent.

La saison commence bien côté philly qui aura toujours dominé la conférence Est, et même si dans un premier temps les premiers gros tests ne sont pas réussis (Nets et Nuggets), ce ne sera que de courte durée, les Lakers, les Nets et le Jazz tomberont et Philly ne laissera s’échapper que peu de matchs et arrive au All Star Game avec un bilan de 27-9. L’impact d’Embiid est fou et voir les 76ers perdre un match quand il est sur le parquet relève de l’extraordinaire. Après la saison dernière les hommes de Doc Rivers n’entraient même pas dans les pronostics des fans NBA lorsqu’ils abordaient le haut de tableau, mais lorsqu’un roster contient Harris, Green, Curry, Thybulle et bien d’autres pour seconder le duo Simmons/Embiid il est très risqué d’être amnésique.

La régularité est le mot pour qualifier les sixers cette saison, jamais de mauvaise passe ou les défaites s’enchaînent ainsi qu’une bonne fin de saison pour garder une première place menacée par les Nets de Brooklyn.

Philly -Lakers, une victoire sur le fil

Un mois après le début de cette saison si particulière les premiers de chaque conférence s’affrontent dans un match très attendu. Grosse rencontre pour Embiid et les siens face au tenant du titre avec LeBron et AD disponibles. Tout le long  les 76ers auront mené d’une dizaine de points dans un match à haute intensité. Mais en fin de 4ème quart temps les californiens remontent petit à petit et on se demande si les 76ers auront la capacité de bien tenir les matchs serrés face aux grands. Tout le monde à peur lorsqu’AD permet aux lakers d’enfin retrouver l’avantage à 11 secondes de la fin. Mais Tobias Harris ne tremble pas et met le panier de la victoire, un panier si symbolique qui montre toute la dangerosité de Philadelphie cette saison.

Résultat des courses, 28 points pour Embiid, 24 points et une grosse paire pour Harris puis un triple double pour Simmons, pas mal non ?

Le joueur clé : Joël Embiid

Qui d’autre que Joël pourrait être choisi pour cette section, le camerounais réalise une saison de haut niveau (sa meilleure), lorsqu’il n’est pas à l’infirmerie (rarement) les franchises adverses tremblent et rare sont les intérieurs capables de les contenir. 28 points, 11 rebonds, 3 passes, 1 interception et 1 contre par match, autant dire que le pivot est dominant et n’a pas envie de rigoler cette saison. Ce sera sur lui que les 76ers devront compter pour aller le plus loin possible, une chose à dire, trust the process

Enfin des finales NBA ?

Le tableau de Philadelphie est bien plus qu’abordable, Washington au premier tour et Knicks ou Hawks au second, autant dire que ne pas aller en finale de conférence serait bien plus qu’une déception, mais d’un côté c’est tellement 76ers.. Les finales elles seront plus corsées, très certainement les Nets de Durant/Irving/Harden même si notamment les Bucks pourraient y parvenir, néanmoins cette partie de tableau est de haut niveau et chaque franchise y aura peut être laissé des plumes, aux 76ers de s’économiser pour maximiser ses chances. Et puis qui sait, peut être que Finals il y aura pour une ville qui attend cela depuis désormais 20ans, dure de pronostiquer le champion de conférence Ouest tant le tableau est ouvert, mais on leur souhaitera d’avoir une intérieur costaud histoire de ne pas prendre l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *