NBA

Les Grizzlies croquent les Warriors. Stephen Curry dit au revoir aux playoffs et donne rendez-vous à l’an prochain

Le chef Curry et le siens sont éliminés aux portes des playoffs par une équipe de Memphis emmenée par un Ja Morant plus que clutch dans le 4e quart temps. Le meneur de Golden States attend impatiemment de revenir l’année prochaine, avec son ami Klay Thompson. (112-117)

Des prises de décisions concluantes. Pressing, agressivité, les Grizzlies ont signé l’un des plus beaux succès de son histoire. Face au « small ball » courant des Warriors d’un Stephen Curry bien trop seul, des erreurs ont crucifié les californiens :

« Il y a eu quelques ballons perdus qui nous ont un peu piqués, mais je pense que les intentions étaient bonnes et que nous avons essayé de jouer de la bonne manière, et parfois ça ne va pas comme on veut » a confié le chef à la fin de la rencontre.

39 points, 5 passes et 4 rebonds… l’apport d’Andrew Wiggins n’aura pas suffit (22 points et 10 rebonds).

Le rookie Ja Morant a été décisif une fois de plus, et signe sans aucun doute le match référence de sa jeune carrière avec 36 points inscrits, 6 passes délivrées et 6 rebonds récupérés. Sur des pénétrations bien coordonnées et pleines de rage, il a sonné le glas de ses adversaires d’un soir. Cette franchise a du coeur et ne se laisse pas atteindre face à l’expérience de Green. Quand vous voyez les Grizzlies approcher de la raquette californienne, c’était presque déjà plié. Plus performants sur les rebonds offensifs (16 contre 11), les jeunes oursons ont accroché ce succès qui leur tient tant à coeur. 4 ans après leur dernière apparition face aux Spurs (perdu 4-2 au premier tour), ils réalisent ce dont ils rêvaient depuis un an, et leur course aux playoffs des plus folles. Mais la tâche sera encore plus ardue puisque qu’ils rencontrent le Utah Jazz, 1er de la conférence Ouest. Mais l’espoir fait vivre, surtout avec ce groupe de revanchards.

Rendez-vous l’année prochaine

« Vous ne voudrez pas nous croiser l’année prochaine » s’est empressé de dire le numéro 30 de Golden States. Il les aura encore emmené loin ses coéquipiers, et tout cela en l’absence de Klay Thompson : « Il fait partie intégrante de l’ADN de notre championnat et de ce que nous sommes. Je sais qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour revenir à 100% en sachant ce qu’il a vécu ces deux dernières années. Quelle que soit la version de lui qui revient, c’est définitivement un coup de pouce. »

Des ballons perdus au nombre de 21 : un péché mignon qui s’est révélé foudroyant. Malgré avoir pris l’avantage par deux fois en fin de match, sur des paniers de Curry, Green et Poole, les Warriors disent adieu une nouvelle fois aux playoffs pour la seconde fois consécutive. À quand le retour de la franchise au haut niveau des champions d’autre fois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *