NBA

Review n°5 : Des Clippers construits pour les playoffs

Les ambitions des Clippers sont connues depuis deux ans, une équipe et une stratégie qui ne présentent qu’un seul but : optimiser les chances de gagner les playoffs. Le duo Kawhi-Paul George formé après le titre des Raptors n’est venu que pour une chose et après la catastrophe de l’année dernière il y a une obligation de résultat chez la franchise californienne.

La saison régulière aura été comme l’année dernière, très peu de vague mais une équipe qui fait le travail silencieusement. Une effectif profond et de qualité avec deux superstars bien gérées pour arriver en forme pour les phases finales. Le premier élément marquant arrive le 27/12/2020 au 3ème match de la saison, des clippers encore critiqués pour leur sortie honteuse en demi de conférence lors de la bulle, affrontent les mavs de Luka Doncic et se font humilier battant des malheureux records de nba, 50 points de retards à la mi-temps et un Paul George souillé. Une claque qui remet encore plus en question des clippers dans la tourmente mais qui a le mérite de les réveiller et une dynamique correcte se met en place.

Pour différentes raisons Kawhi et PG13 sont parfois absents ( 52 et 54 matchs respectivement pour eux dans la saison) mais assurent a tenir la barraque lorsqu’ils sont la 25/6/5 pour Kawhi et 23/7/5 pour Paul George. Derriere l’effectif est costaud et tout le monde vient apporter ses points, que ce soit les grand Morris et Ibaka ou Nicolas Batum, notre français qui a su très bien s’intégrer et accepté le role qui lui a été confié. Puis de fin Mars à Fin Avril la machiné est lancée et les Clippers signent 17 victoires en 20 matchs et montent bien en puissance avant les playoffs. Nicolas Batum à confié à ses confrères de First Team qu’il trouvait que l’équipe avait progressivement montée en puissance et s’avoue de plus en plus confiant. Et cette montée en puissance globale est d’ailleurs du aux nouvelles recrues, les clippers ont comme l’année dernière su étoffer leur roster : Rondo, Cousins ou encore Yogi Ferrell, de quoi avoir une bonne équipe même avec 10 cas covid.

Puis la fin de saison aura avant tout été stratégique côté Clippers, repos pour les superstar et des matchs laissés a l’adversaire pour avoir un parcours plus facile en playoffs, de quoi optimiser ses chances pour la franchise. Bilan final 47-25 pour une 4ème place dans la très disputée conférence ouest et une série à venir face aux Mavs.

Clippers-Hornets : le lancement de la machine

Difficile de choisir un match référence marquant lorsque le premier qui vient à la tête est celui d’il y a 5 mois contre les Mavericks. LA-Charlotte est cependant le match qui a vu lancer la récente série de 17 victoires en 20 matchs et présente les caractéristiques typiques d’un match des clippers. Paul George et Kawhi en patrons qui tournent autour des 20 points, 4 steals pour l’ancien des spurs et 10 turnovers pour l’homme aux 50 millions, rien de surprenant quoi. À côté Terance Mann et Lou Williams toujours aussi précieux assurent la marque avec 16 et 15 points, 11 scorers différents pour 13 joueurs rentrés en jeu, symbole de la profondeur de l’effectif.

Le duo Kawhi-Paul George en tête de gondole

Sur qui d’autre se concentrer que sur les pièces maîtresses de la maison? Pour sûr les deux seront précieux pour cette campagne de playoffs à venir et devront faire preuve de leur force autrement que la dernière.

Entre un Kawhi trop discret pour leader oralement une équipe un Paul George surnommé Playoffs P pour au final choke complètement en demi-finale de conférence, la bonne recette n’a pas encore été trouvée sur la côte pacifique. Car on se rappelle tous du comeback de l’année dernière. Lorsque les clippers menaient 3-1 et allaient droit vers une finale contre LeBron et AD, personne ne pensait voir le duo Murray/Jokic inverser la tendance et que des leader de la trempe de PG et The Klaw ne parviennent pas à finir cette série. Kawhi a su emmener des raptors jusqu’au titre pourtant moins armés sur le papier que son équipe actuelle, à lui de prouver qu’il est capable de le refaire.

Jusqu’où aller en playoffs?

Les objectifs sont clairs mais il est sûr que le grand public attend moins LAC que l’année dernière. Les mavericks auront soif de revanche, eux qui ont été éliminés lors de la même confrontation l’année dernière dont on se rappelle encore du buzzer beater de Doncic. Mais même cette étape passée, il faudra s’attendre à affronter le si bien huilé roster des Jazz mais aussi une autre équipe coriace en finals, que ce soit un derby entre les deux LA ou un match retour contre Denver la pression sera énorme.

Sans oublier que la conférence est très relevée et dangereuse, des Nets quasi impossible à défendre ou même des Sixers auteurs d’une régulière impressionante. Pas sûr que ce soit une mince affaire lorsqu’on a déjà laissé des plumes pour sortir de sa conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *