NBA

Les Sixers veulent toujours Kyle Lowry : Daryl Morey va faire le forcing

Grande convoitise et objet de rumeurs durant la trade deadline, Kyle Lowry 35 ans qui sera free agent en août était dans les plans de Philadelphie. Toronto sans doute trop gourmand a fait cafouiller le trade espéré par Daryl Morey qui s’est tourné vers George Hill. Le GM des 76ers revient à la charge, il veut vraiment le natif de Philadelphie.

Philadelphie le veut ! Souhaitant rejoindre un gros calibre de la grande ligue, le meneur de 35 ans était dans les papiers de Daryl Morey, malheureusement les pourparlers ont échoué. En fin de compte il n’a pas bougé et terminera la saison avec les Raptors, sans doute sa dernière saison avec eux. Toronto souhaite acquérir de jeunes joueurs et se lancent dans un effort de refonte de leur effectif suite à une saison complètement ratée.

Obligé de trader car le salary cap ne permet pas de prendre en charge le salaire de Kyle Lowry, les 76ers sont forcés d’effectuer un sign-and-trade, c’est-à-dire de trader pour pouvoir recevoir le vétéran. Une affaire qui arrange les champions 2019 car laisser partir ce genre de joueur libre est toujours pinçant. Le président des Sixers, Daryl Morey, devrait être en mesure de trouver un moyen de concocter un accord tant qu’il est prêt à se séparer de quelques joueurs et tours de draft afin d’à la fois satisfaire les Raptors ainsi que de réduire la masse salariale. Un accord compliqué car fin mars, ce qui a fait capoter le trade est le fait que Toronto souhaitait recevoir non seulement Matisse Thybulle et Tyrese Maxey, mais également deux autres choix de premier tour de draft. Des exigences qui ne correspondaient pas aux ambitions des 76ers. 

Aux GM de gérer ce genre d’affaires compliquées à grand enjeu pour les franchises, Toronto a plus besoin de ce trade que Philadelphie, c’est donc eux qui devraient craquer en premier. Ce qui est certain est que l’acquisition d’un tel joueur à Phily serait un grand coup sur la table, la franchise serait très sérieux prétendant en vue des forces déjà présentes. Le parcours en playoffs devrait être décideur de la poursuite, virulente ou non, de Kyle Lowry.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *