Betclic Élite,  France

Pau coule, perpétuelle désillusion face au concurrent de la Chorale de Roanne.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 2021-03-20.png

“On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite“ un proverbe qui ne prend pas son sens au Palais des Sports de Pau, une onzième défaites consécutives rend le maintiens de plus en plus hors de porté surtout après cette défaite face au concurrent de la Chorale Roanne, eux enchainent une seconde victoire consécutives.

Pourtant, lors d’un premier quart temps envoutant, Pau mène la partie, et prend rapidement de la distance, une adresse au beau fixe, 60 % de réussite à deux points, mais comme face à la JL Bourg, de grosses lacunes lorsqu’il faut shooter derrière la ligne des trois points, un maigre 2/7 à cette position laisse Roanne dans le match. Sans surprise, ou plutôt comme par habitude, Pau craque et Roanne par l’intermédiaire d’un intéressant Ho You Fat (15 points, 1 passe, 8 rebonds) viennent combler un retard de-9 à -2. 20-18 Pau devant mais peut s’en vouloir.

Un deuxième quart qui tourne à la débandade, et ce n’est pas faute d’avoir pourtant démarré correctement cette dizaine. La Chorale se fait plaisir et va littéralement se jouer de la raquette Béarnaise, 7 paniers inscrits dans le carré, Ronald March (7 points, 2 passes, 6 rebonds) ou encore Artis (13 points, 5 passes, 3 rebonds) en profitent tandis que Pau n’y arrive clairement plus et vont rentrer seulement 4 ballons dans le filet, un taux de réussite de 22% accablant nous montre le peu de résilience palois, alors que Cornelie (15 points, 1 passes, 13 rebonds) tente bien seul et en vain de remettre l’Elan dans le match. 31-43 mi-temps le bon coup vient de Roanne aujourd’hui

la Chorale ne tangue pas

Après le repos le score tiens et ne s’agrandit sans plus, sans réelles réactions efficaces à la moitié du troisième quart, Roanne reprend la main en donnant un petit coup de boost Reddic (16 points, 2 passes, 7 rebonds) n’y est pas pour rien et l’Elan passe à 17% de réussite aux shoots lors de cette dizaine, une performance catastrophique. C’est une équipe qui joue bien et à Roanne 4 joueurs atteignent les plus de 10 points, tandis qu’à Pau un joueur se réveil en cette fin de match c’est le Néerlandais De Jong (14 points, 3 rebonds) qui va lors d’un début de 4e quart temps peu rythmé jaillir et confirmer son bon troisième quart, une fin de match stérile sans réels objectifs de part et d’autres nous laisse sur le score final de 60-81, il faut impérativement réagir à Pau qui défensivement ne tiens pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *