Betclic Élite,  France

J:12 SIGantesque Strasbourgeois !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est sig.png

Inopiné, inattendu, bien malin celui qui aurait pu prédire ce résultat grandiose des Alsaciens. Ils l’emportent 71-63 face à l’un des favoris de Jeep Elite, alias les Metropolitans… qui eux, enchainent une troisième défaite de rang toutes compétitions confondues : en glissant à la 5 ème position.

Un match en retard de la 12 eme journée qui était attendu, une affiche comme on les aime, entre deux équipes intéressantes à suivre. L’un des favoris face à l’un des « contenders » de la compétition. Pourtant, lors de ce début de rencontre, c’est Levallois qui mène la danse, un quart temps en mode diesel tout comme la SIG. Peu de shoots, mais qui rentrent la plupart du temps lorsqu’ils sont tentés, et peu à peu la SIG impose son jeu, et son agressivité en défense. De nombreux rebonds notamment offensifs, ainsi que des interceptions, entre autre, sur des lignes de passes coupées par une défense qui aura varié entre la zone, et homme à homme, permettant des contres attaques rapides qui asphyxient Levallois. Ces derniers, eux, sont en grande difficulté, et ne parviennent pas à scorer. Une circulation du ballon stérile, des shoots du désespoir qui n’aident pas donnent de la confiance à Strasbour,g qui grâce à Lansdowne et ses 17 points à la mi-temps, vont mener 47 à 27 dans cette très belle rencontre.

Après le retour des vestiaires, Boulogne Levallois se doit de réagir, ce qui est le cas. À contrario, c’est maintenant Strasbourg qui bute face à une défense des Mets plus rigoureuse et qui effectue enfin des stops et rebonds, notamment l’Israélien Tomer Ginat et ses 9 rebonds dont 8 en seconde période Une attaque efficace qui en démontre les 17 points et 3 passes de Brown, et permet un retour à la logique sans pour autant revenir face au large avantage alsacien. Une fin de match tendue, après le retour de Levallois à la presque égalité qui fait sursauter la SIG. En conséquence, sur les deux dernières minutes, les Strasbourgeois vont effectuer des stops décisifs. Et par la suite, Udanoh va faire respirer ses coéquipiers après un dunk assassin en contre-attaque précédant le gong final.

Résultat (63-71) pour les visiteurs, qui sont donc 6 eme. Levallois, après deux défaites consécutives en Jeep Elite descend à la 5 eme position.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *