Betclic Élite,  France

J17 : LA JDA vainqueur du derby bourguignon

Alors que les dynamiques sont inverses, Dijon recevait dans son Palais des Sports Chalon-sur-Saône. Un derby bourguignon, remporté par les joueurs de la JDA. Ils se sont défaits tardivement des Chalonnais, sur le score de (85-75)… notamment grâce à un David Holston en feu.

Un Élan entreprenant

C’est parti, certes dans une salle à huis-clos, mais il y a tout de même de la tension dans l’air. Les duels sont (déjà) intenses. Mickael Gelabale (11 points, 8 rebonds, 1 passe, 24 minutes), comme d’habitude, rayonne en début de match. Alexandre Chassang ( 9 points, 2 rebonds, 2 passes, 20 minutes) fait de même… L’international est propre dans ce qu’il fait. Les Chalonnais, s’en remettent aux lancers francs, comme l’anglais Myles Hesson (15 points, 4 rebonds, 3 passes, 28’30 minutes). Son coéquipier Sean Armand (16 points, 4 rebonds, 3 passes, 31 minutes) dynamite lui aussi la partie. Les hommes en rouge contrecarrent les plans cote-d’oriens : dans un match lancé sur des chapeaux de roues. (20-26,10e)

David Holston ( 16 points, 8 passes, 26 minutes) réveille ses partenaires. Les joueurs de la JDA, en finesse, font parfaitement tourner la balle. Des schémas parfaitement exécutés les ramènent au score. Axel Julien (10 points, 2 rebonds, 5 passes, 22 minutes) fait parler sa vista avec quelques délicieux touchés de balles. Les entraîneurs « sont au taquet », un derby, ça se gagne… Quelques contacts viennent pimenter les affronts incessants. Pertes de balles, et contre attaques sont au rendez-vous…pour le plus grand bonheur des fans. Ça y est, les deuxièmes du championnat mettent la main sur le ballon. La dynamique s’est complètement inversé. Mais les joueurs de Laurent Legname font beaucoup de fautes, et restent à portée des hommes de Julien Espinosa, qui fête son anniversaire… Un beau cadeau non ? Les esprits s’enflamment, entre David Holston et Jordon Crawford ( 18 points, 3 rebonds, 2 passes, 32’30 minutes). Les fautes antisportives calment les ardeurs. David Holston au buzzer, réalise un shoot (peu académique) à 3 points. Mais ça « fait filoche ». Les dijonnais ne sont qu’à deux petites longueurs de l’Élan, dans un derby enflammé.

La JDA à l’expérience

Jaron Johnson (6 points, 3 rebonds, 19 minutes), ancien de l’Élan, se distingue en ce début de seconde période. Jordon Crawford est tout simplement majestueux ce soir. Il s’illustre avec des fade-away et lay up qui font « mouche ». De son 1m68, il fait danser les défenses. On assiste à des tirs à 3 points inconcevables des Chalonnais… Crawford, Armand…La ligne arrière est bien chaude. « Cela mitraille à tout va ». Les Chalonnais restent même sur un (8-0), et les Dijonnais perdent de plus en plus de ballons. À ce moment là, ils ont perdu 9 ballons. Ils sont toujours derrière. (59-62, 30e)

Dernier quart temps, dans un derby toujours aussi indécis. Les ballons vont très vite dans les raquettes. Sean Armand, décisif, se retrouve une nouvelle fois à terre. Les contacts s’intensifient. Grosse inquiétude autour d’Ousmane Camara (2 rebonds, 1 passes, 11 minutes)… L’ancien limougeaud est de retour sur son banc… Mais les hommes en maillot blanc reviennent : plus entreprenants avec deux tirs à trois points en moins de 20 secondes. Le money-time est crucial. Le duel Helston-Hesson fait rage. Le premier se fait contrer, le deuxième voit un shoot à 3 points arriver sur sa « tête ». La JDA prend l’air, l’Élan perd « pattes ». Jacques Alingue s’impose en taille patron, que cela soit à la passe ou au rebond. Les Chalonnais ratent leurs lancers francs, et perdent espoir en gachant des possessions : rien ne va plus. Quant à David Holston, à 5 fautes, fin de match pour lui… Pas grave, puisque ses coéquipiers remportent ce derby, haut en couleurs. La JDA reste invaincue à domicile. (85-75)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *