Betclic Élite,  France

Agression de Touré sur Halilović, probable fin de saison et dépôt de plainte !

Miralem Halilovic souffre d’une fracture de la mâchoire (crédit Metropolitans 92)

L’intérieur des Métropolitans de Levallois, victime d’un coup de sang de Boubacar Touré face à la Chorale Roanne, résultat fracture déplacé de la mâchoire, le Bosnien de 29 ans ne sera plus disponible lors de l’exercice 2020-21 et devra subir une opération.

Samedi, Roanne accueillait les excellents Metropolitans qui exercent une lutte acharnée avec la JDA, Monaco, et la JL Bourg pour se disputer les premières place de la JeeP Elite. Bien que la surprise d’une formidable victoire de la Chorale (80-67) venait éclaircir cette belle journée de samedi en championnat, un fait de jeu a fait tâche. Lors du 3 ème quart temps, alors qu’il reste 3 minutes 40, agacé par le marquage rigoureux d’Halilovic, Boubacar Touré s’emporte, sans réelle raison en administrant un coup de point en pleine mâchoire à son adversaire, directement exclu, et forçant le joueur de Levallois à sortir, on apprendra dimanche que la mâchoire de Miralem est déplacée et fracturée, un grand coup dure, pour l’équipe de l’agglomération parisienne étant considéré comme  l’un des joueurs de base du dispositif du coach Jure Zdovc.

Le joueur à dès le lendemain déposé plainte auprès du commissariat de Levallois pour agression, une affaire qui sera traité par les administration judiciaire.

Excuse de la part de Touré qui affirme avoir subi  « de nombreux coups bas ».

le Roannais n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux en twittant à deux reprises pour expliquer son acte, il dit avoir « surréagi » mais que « Cela ne justifie pas mon comportement. Ce n’était pas un bon exemple pour les jeunes fans. Je présente mes excuses à Miralem Halilovic, ses coéquipiers et les miens. »

Le sénégalais risque une suspension jusqu’à la fin de la saison, et une mise à pied de la part de son équipe, il passera devant la commission de discipline de la Ligue nationale dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *