Monde,  NBA,  NBA STORY

Los Angeles en deuil ce 26 janvier.

Une murale en l'honneur de Kobe Bryant et sa fille Gianna.

Le 26 janvier 2020, il y a tout juste un an, la légende Kobe Bryant, sa fille Gianna et sept autres personnes disparaissaient dans un accident d’hélicoptère. À Los Angeles, aujourd’hui l’émotion reste vive, entre hommages des athlètes et ceux des Angelenos, le vide laissé par le MVP 2008 se fait sentir.

Un an de vide, et déjà hier, les parquets NBA rendaient hommage à la légende américaine, à peine 6 heures à Washington DC et pas plus de 3 heures à LA.

Le premier à avoir porté son culte à Kobe c’est bien Kyrie Irving, le Brooklynite qui affrontait Miami avec les Nets, portait à l’arrivée au Barclays Center une magnifique tunique à l’effigie du numéro 8 porté par Kobe jusque 2006.

Outre Kyrie, l’ancien coéquipier Pau Gasol de 2007 à 2014 a confié en interview : « Kobe Bryant était ce qui se rapprochait le plus d’un grand frère pour moi […] Il était dur, il se battait, il avait faim… On voyait bien la Mamba Mentality. Il voulait être le meilleur, plus travailler que n’importe qui. Mais il avait aussi un côté très gentil, très aimant.”

Les Angelenos, vouent un culte au basket avec notamment leurs 17 titres de champions NBA, leadeur ex-aequo avec les Celtics, eux rendent hommage depuis maintenant 1 an au décès de l’étoile jaune, un magnifique article de L’équipe montre les splendides fresques à son égard : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/A-los-angeles-kobe-bryant-sur-tous-les-murs/1216269

https://twitter.com/lequipe/status/1354004212225597445

Une journée qui va être riche en émotion, avec les hommages de toute la ligue, les commémorations au Staple Center, et celles des joueurs la nuit prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *