NBA

RSN N°1 : Review de la semaine NBA, une semaine imprévisible

Bienvenue dans cette nouvelle rubrique ! Une chronique hebdomadaire chaque lundi retraçant les incontournables des 7 derniers jours NBA. C’est quatre catégories qui animeront votre lecture, que vous retrouverez ci-dessous.

L’édito de la semaine : une semaine imprévisible

Cette deuxième semaine NBA nous a beaucoup surpris, gard aux pronostiques, car la semaine a été marqué par une ribambelle de surprises.

Tout d’abord, pas de panique. C’est normal, si votre équipe favorite est si irrégulière, tout va bientôt rentrer dans l’ordre ! La principale cause, est le fait que la préparation a été très précaire et très très courte, des joueurs n’ayant donc pas refoulés de parquet depuis mars, se voient déboussolés, ajoutons les rookies pour qui l’expérience est unique : Une période de training camp quasiment inexistante, pas de Summer League qui est leur principale moyen de préparation à la saison NBA, en bref les joueurs arrivent sans réel condition physique optimal. Ceci peut donc aussi expliquer les nombreux scores fleuves et agréables surprises, voir des débuts de saison ratés. Il ne faut donc pas faire de conclusion hâtive, surtout après avoir vu les Knicks gagner déjà trois fois !

Nous assistons à un début de saison particulier, ce dernier joue beaucoup sur les formes des équipes, le fait de ne pas avoir de public pénalise certains, mais peut aider d’autres qui de par leurs mauvais résultats ressentiraient une pression à domicile. C’est justement à l’Est que le classement est le plus disputé, pourtant conférence décriée pour son manque de compétitivité contrairement à l’ouest où une certaine logique commence à se ressentir dans le classement des équipes les mieux armées. Ouest ou Est nous ne sommes qu’au début de la troisième semaine, les surprises et coup d’éclat ne font que commencer, d’autant plus en vue de la situation actuelle.

Les dynamiques des franchises.

Une semaine marquée par des surprises, équivaut à une semaine avec des équipes aux dynamiques surprenante, ou même décevantes. voici donc l’équipe choisi comme surprenante et à contrario, celle qui nous laisse sur notre faim.

Cleveland Cavaliers, un sursaut d’orgueil : WOAH ! et oui nous ne pouvons mâcher nos mots au vu de ce début de saison canon des champions 2016. Certes, pas le bilan le plus impressionnant : 4 victoires pour 2 revers, cependant une équipe sexy notamment Sexton qui éblouit l’Ohio, totalement en rupture et si loin des champions 2016, mais des battants qui ont tout de même vaincu les 76ers ainsi que les Hawks. Cleveland a tout pour faire beaucoup mieux que l’an dernier, le but est de développer leur capital jeunesse et de leur offrir un temps de jeu important afin de préparer l’avenir. Pouvons-nous penser que leur défense va tenir sans le leader Kevin Love ? comment va réagir l’équipe durant une période plus compliquée ? beaucoup d’interrogations mais savourons pour l’instant

Miami Heat, pas très enflammés : Nous restons à l’Est, et un Miami Heat pas très en forme 2 victoires pour 3 défaites. Bon, nous allons couper court, rien d’alarmant, mais pouvons constater que cette franchise, tout comme les Lakers, ont eux très peu de repos depuis les Nba Finals, elles ne sont pas les plus convaincantes ni les plus régulières, mais ce qui étonne et ce manque de concentration sur un match du Heat, pourtant l’équipe réputée la plus travailleuse et rigoureuse de la grande ligue. Miami a concédé 110 points sur des pertes de balles en 5 matchs ce qui est conséquent, mais ce qui ne rassure pas se sont aussi les grands trous d’air en plein match qui laisse présager aussi de l’impact mental qu’a eu le Heat après la défaite en finale, la redescente se fait compliquée. un Bam Adebayo en difficulté mais Tyler Herro porte le Heat à lui tout seul, auteur de grande performance en ce début de saison. Les Floridiens aux grandes ambitions doivent après l’extase faire face à la froideur de la saison régulière, et nul doute qu’Eric Spoelstra parviendra à remobiliser ses hommes.

Le point classement

Le classement de l’est ce 4 janvier. des Sixers en route, au Knicks qui démarre bien, en passant par Toronto ou la situation se tend un classement qui déjoue les pronostiques.
Côté ouest tout se met en place, une certaine logique, des Suns scintillant, les pélicans en pleine envol, au nuggets en diesel, un classement plus rationnel des forces de chacun.

Les highlights de la semaine

Les highlight de la semaine, une petite sélection de 5 actions qui ont marqué notre semaine NBA, en vous souhaitant une bonne semaine et à lundi prochain !

https://twitter.com/NBA_QHighlights/status/1344468513310658561

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *