Betclic Élite,  France,  Interviews Betclic Élite,  Portrait

ITW – Michel Mimran : « Notre volonté est de maintenir le retour du basketball en clair »

Nommé Directeur général de la Ligue Nationale de Basket en décembre 2019, Michel Mimran a pris le temps de répondre à nos questions. A quelques jours du « Boxing Day » diffusé sur les antennes de la Chaîne l’Equipe, il est revenu sur le succès du basketball en clair, les incertitudes sur la fin de la saison, et l’espoir de la terminer. Entretien.

  • Le retour du basketball en clair est une bonne nouvelle, vous attendez-vous à des records d’audiences pour le Boxing Day prévu ce weekend ?

Michel Mimran : « On espère faire d’aussi bonnes audiences que les dernières semaines. On a dépassé les 200 000 téléspectateurs à chaque fois. On a même fait un pic d’audience à 400 000 téléspectateurs il y a deux semaines.. Avec ces trois belles affiches diffusées ce weekend sur la Chaîne l’Equipe pour notre premier Boxing Day (Le Mans – Boulogne-Levallois / ASVEL – BCM Gravelines-Dunkerque / JDA Dijon – JL Bourg), c’est un cadeau que l’on fait aux fans. »

  • Au vu de la situation actuelle, la saison régulière pourra-t-elle se jouer entièrement (34 matchs) ?

M.M : « Il y a deux réponses. On travaille sur la question de savoir si on peut finir la saison telle qu’elle était prévue. Cette option demande qu’il y ait un retour du public en janvier, de façon à ce qu’on puisse jouer et que les clubs, économiquement, s’en sortent. Si on reprend en janvier, on essaiera de trouver une solution pour aller au bout de cette saison avec les playoffs. Il y a différents scénarios et il faut savoir s’adapter. Donc si on reprend la deuxième quinzaine de janvier avec du public, on essaiera d’aller au bout de cette saison – normalement, avec une saison régulière et des playoffs. Si jamais il y avait un recul du retour du public dans les salles, ou trop de matchs décalés et reportés, il faudrait trouver une solution différente en termes de calendrier et de playoffs. La réponse tombera bientôt mais il est un peu trop tôt. Pour l’instant, on manque encore de visibilité pour dire comment se terminera cette saison, et quand. »

  • Un rattrapage des journées non disputées en juillet – août, c’est envisageable sachant que les Jeux Olympiques se dérouleront fin juillet.

M.M : « Non, en août, c’est sûr que non. On peut travailler si nécessaire, et on le fera avec les clubs, sur une saison qui irait un peu plus loin que ce qui était prévu. Mais il y a les Jeux Olympiques, il y a l’été, les contrats des joueurs. On peut essayer de faire durer une saison un peu plus longtemps mais vous ne pouvez jamais aller très loin, et surtout pas en août. »

  • Une grande affiche de la LFB : Basket Landes – Bourges sera diffusée sur la chaîne l’Equipe (9 janvier), c’est une première. Vous vous félicitez de cette médiatisation du basket féminin ?

M.M : « Je fais plus que m’en féliciter puisque dès le début des discussions avec l’Equipe, il était prévu d’intégrer le basket féminin, à chaque fois que cela est possible, dans la grille des programmes. Avec tout ce qu’il s’est passé, cela n’a pas été simple. Même si le sport masculin fait la plus grande part de voix, il est prévu que la Chaîne l’Equipe diffuse des affiches de la LFB et on s’en félicite énormément car il y a un très bon niveau et cela va rapprocher beaucoup de téléspectateurs et téléspectatrices d’une compétition qui n’est pas assez visible. Le fait qu’elle arrive en clair, grâce aux efforts conjoints de la LNB et la FFFB, c’est une très très bonne chose. » 

  • La Pro B a droit aussi à son exposition notamment avec la diffusion de matchs sur Sport en France, le fossé entre Pro B et Jeep ELITE s’est-il réduit selon vous ?

M.M : « Il s’est réduit parce que sportivement il s’est réduit. La Pro B est une excellente division en terme sportif. C’est peut-être la deuxième division qui a le plus haut niveau de tous les sports collectifs, celle dont l’écart avec l’élite est le plus faible. Ce championnat a un très bon niveau et c’était très important qu’on essaie de lui donner plus de visibilité et donc le fait de diffuser la Pro B sur Sport en France et d’avoir diffusé la finale de la Leaders Cup Pro B sur la Chaîne l’Equipe, c’est un truc auquel on tient beaucoup. »

  • Le choix des commentateurs vient de la LNB ou des chaînes qui diffusent les matchs ?

M.M : « Ce n’est pas la LNB qui décide. Ce sont les chaînes qui choisissent les commentateurs. Chacun son métier. C’est important que les chaînes nous laissent faire le calendrier et nous, on laisse faire à la télévision de la télévision. »

  • Le partenariat avec la Chaîne l’Equipe est sur l’année, qu’en est-il des saisons à venir pour la diffusion du basketball en clair ?

M.M : « Au minimum cette saison bien-sûr, et on discutera pour les saisons prochaines. Notre volonté est de maintenir le retour du basketball en clair. On a donc l’espoir qu’il y ait une visibilité du basket en clair la saison prochaine, que les fans et les partenaires ont salué cette saison, et qu’ils voudront conserver pour les saisons prochaines. » 

  • Quels retours avez-vous au sujet de la plateforme LNB TV ?

M.M : « On a lancé une plateforme LNB TV qui fait que vous avez beaucoup de basketball en clair. Nous avons beaucoup de retours positifs. Les gens sont très satisfaits. Tous les matchs sont commentés, en direct et gratuitement. C’est unique car aucune ligue ne propose ça aujourd’hui. Il n’y pas de critiques sur la qualité générale du service. Parfois, pouvons avoir des soucis qui sont liés  généralement aux connexions Internet. Nous avons quelques fois des soucis de diffusion. La semaine dernière par exemple, il y a eu dix minutes d’interruption sur le match de Poitiers. Ce ne sont pas des problèmes de qualité de la plateforme mais des soucis techniques, très rares. Aujourd’hui, on a plus de 50 000 inscrits. C’est un démarrage, on a de grands espoirs. Beaucoup de matchs n’ont pas eu lieu et ce sont les matchs qui entraînent les inscriptions. Le manque de matchs crée un déficit d’inscriptions, mais c’est un déficit que l’on rattrapera forcément. »

  • Un clasico Elan Béarnais – Limoges avec du public dans la salle est-il envisageable ?

M.M : « C’est un peu tôt pour affirmer qu’il y aura du public mais un match comme celui-là, on fera tout pour qu’il y ait du public. Après c’est certain que ce match sera diffusé et que la Chaîne l’Equipe se positionnera sur une telle affiche. C’est évident. »

  • Quel est votre souhait pour cette fin de saison ?

M.M : « Si on pouvait donner la garantie que les clubs vont survivre à cette crise. Si on arrive à finir la saison avec pourquoi pas un titre et une fin de compétition spectaculaire, ce serait un immense soulagement. On fait tout pour que cette saison reprenne et délivre un verdict avec du public. Malgré tout, on garde l’espoir à faire revenir du public dans les salles, jouer les matchs et décerner un titre. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *