Betclic Élite,  France

[Histoire] : Le basket-ball fête ses 129 ans – l’histoire de James Naismith, son fondateur

Le basket-ball a été inventé en 1891 par James Naismith, un professeur d’éducation physique canadien du collège de Springfield dans l’État du Massachusetts (États-Unis). Il cherchait à occuper ses étudiants entre les saisons de football et de base-ball, pendant l’hiver, au cours duquel la pratique du sport en extérieur était difficile. Naismith souhaitait également leur trouver une activité où les contacts physiques soient restreints, afin d’éviter les risques de blessure.

En ce 21 décembre, le basket-ball fête aujourd’hui ses 129 ans d’existence. Le 21 décembre 1891, James Naismith placarde les 13 règles du jeu sur le tableau d’affichage et cloue deux paniers à fruits sur les balcons du gymnase.

« C’était l’hiver 1891, quand j’étais instructeur d’éducation physique à Springfield, dans le Massachusetts. Nous avons eu droit à un vrai blizzard. Pendant des jours, les étudiants n’ont pas eu le droit de sortir. Donc ils ont commencé à courir partout dans les couloirs. Nous avons tout essayé pour qu’ils restent calmes. Nous avons essayé de les faire jouer à une version modifiée du football américain dans le gymnase, mais au bout d’un moment ils en ont eu marre. Il fallait faire quelque chose. Et puis un jour, j’ai eu une idée.»

Toronto, là où tout commence

Le premier match de basket-ball de NBA a été disputé à Toronto. Les Knickerbockers de New York ont battu les Huskies de Toronto dans le tout premier match, le 1er novembre 1946. Le Canada a une longue tradition en basket, ce que nous ignorons parfois.

« Je leur ai dit de me rejoindre dans le gymnase et les ai divisés en deux équipes de neuf. Je leur ai montré les deux paniers à pêches que j’avais cloués à chaque extrémité de la salle, et je leur ai expliqué que l’idée était de jeter le ballon dans le panier de l’équipe adverse. J’ai pris mon sifflet et le premier match de basketball a commencé. »

Une citation de James Naismith lui-même suffirait à résumer l’esprit du basketball en général :

« Puissions-nous tous perdre avec grâce et gagner avec courtoisie, accepter la critique autant que les éloges et, enfin, apprécier l’attitude de l’autre à tout moment. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *