Betclic Élite,  France

J2 : Dijon finit l’année sur une bonne note

crédit JDA Dijon Basket

La JDA se déplace pour le dernier match de l’année sur le parquet de la Chorale Roannaise. Défaits lors de ses deux dernières rencontres, l’objectif était simple : finir l’année sur une bonne note. Contrairement eux, les Ligériens restent sur deux succès consécutifs. Mais ce sont bien les Bourguignons qui ont surclassé la rencontre, avec l’aide d’un très bon David Holston à 25 points. (81-91)

Un monde d’écart

Les deux équipes jouent pour la dernière fois de l’année civile. Dans une Halle Vacheresse à huis-clos, les Dijonnais prennent parfaitement en main ce début de rencontre. C’est un premier quart temps à sens unique. Les deux Américains Chase Simon (7 points, 2 rebonds, 4 passes) et Jaron Johnson ( 14 points, 3 rebonds, 3 passes) concrétisent les attaques de la JDA. Du côté de Roanne, les joueurs gâchent de précieuses munitions. Inoffensifs, ils sont tout simplement surclassés. Sylvain Francisco (12 points, 2 passes) met fin à l’hémorragie avec quelques points avant la fin des 10 minutes. Les Roannais sont tout de même menés de 14 points. (12-26, 10e)

Ça ne s’arrange pas, les joueurs de Jean-Denys Choulet souffrent… Il y a toujours autant d’espace entre les lignes. Mais offensivement, une nette amélioration s’observe, notamment grâce à Ronald March (29 points, 2 rebonds, 1 passe). Mais le MVP 2019 David Holston (25 points, 2 passes) montre toute l’étendue de son « QI basket », entre des passes délicieuses et des paniers à couper le souffle, tout est parfait. De son 2m06, Hans Vanwijn (14 points, 13 rebonds, 3 passes) domine la raquette. Tout concorde, les Bourguignons rentrent aux vestiaires satisfaits d’une première mi-temps aboutie de A à Z. (32-52, 20e)

Une réaction attendue

20 points sont à combler. Dans les vestiaires, les murs ont dû trembler. Il est difficile de faire pire… Une réaction était attendue, et c’est ce qu’a fait le meneur Ronald March. L’ailier surclasse ses coéquipiers, mais il ne peut pas tout faire. La Chorale joue bien les coups sur les contre attaques. Il y a trop de pertes de balles. Hans Vanwijn se vaut précieux aux rebonds offensifs, suppléé par un David Holston énergique. Les locaux n’ont repris qu’un petit point. Dijon se dirige tout droit vers une sixième victoire. (54-73, 30e)

Tout pour l’attaque, c’est ce qu’effectuent les Roannais… Une petite baisse de régime des Dijonnais, et le suspens (quasi inexistant) est en passe de refaire surface. La bagarre au rebond reprend, et l’espoir d’un « come back » est dans toutes le têtes… Pas mal comme cadeau de Noël que de s’offrir un match pourtant si mal embarqué. Juvonte Reddic (12 points, 7 rebonds) s’interpose sur des ballons brûlants. Malgré un match de haut niveau de Ronald March, c’est Jaron Johnson met fin aux rêves de remontada. La JDA s’est fait peur, mais s’impose de 10 points après avoir devancé des Choraliens aux abonnés absents en première mi-temps. (81-91, 40e)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *