Betclic Élite,  France

ITW – Mouphtaou Yarou : « Mon but ultime, finir la saison en bonne santé »

Arrivé à l’intersaison au Boulazac Basket Dordogne pour remplacer Alpha Kaba parti à Nanterre, Mouphtaou Yarou veut briller sur les parquets de Jeep ELITE. Longtemps par des blessures, le puissant pivot béninois souhaite terminer la saison en bonne santé et aider au mieux l’équipe à progresser. Rencontre.

  • Comment jugez-vous ce début de saison même si celui-ci a été perturbé par la COVID ?

Mouphtaou Yarou : « Difficile d’avoir un jugement clair car plusieurs équipes (comme la nôtre le BBD) ont vu leur pré saison perturbée par des cas de COVID dans leur effectif. Nous n’avons pas joué les 4 premières semaines et après on a enchaîné 3 matchs en une semaine. Le niveau du championnat est élevé avec des équipes qui impressionnent comme Dijon, Monaco, Bourg, Boulogne Levallois et l’ASVEL. »

  • Le retour à la compétition ne se fera pas avant le mois de janvier. Les matchs amicaux permettent de garder le rythme et les automatismes. Est-ce plus difficile physiquement cette saison ?

M.Y : « Nous avions 3 matchs de prévu ce mois de décembre, Orléans en coupe de France, Levallois et Monaco en championnat. Physiquement c’est plus difficile que les autres années car les entraînements sont réduit à cause du COVID et le chômage partiel et psychologiquement en décembre on est habitué à un certain rythme de match. »

  • Boulazac n’a pas encore débloqué son compteur en championnat, que pouvez-nous dire sur l’effectif périgourdin cette année ?

M.Y : « Nous avions de très bon joueurs jeunes et expérimentés à toutes les positions. La pandémie et les blessures n’ont pas aidé la création de la cohésion et la complicité pour le moment mais on travaille dur et ça payera dans le futur proche. »

  • Un éventuel départ du meneur Edgard Sosa a circulé récemment dans la presse, cela perturbe la préparation de l’équipe ou vous arrivez à en faire abstraction ?

M.Y : « C’était juste des rumeurs, il était choqué de voir lire la même chose que vous dans les médias. Nous n’en avions même pas trop parlé car notre but est de progresser et ce n’est pas le moment d’être distrait. »

  • Un mot sur votre rôle dans l’effectif et la relation avec le coach. Vous apportez beaucoup de densité physique à l’intérieur, la connexion avec Owen Klassen c’est quelque chose que vous travaillez à l’entraînement ?

M.Y : « Thomas (Andrieux) veut que j’utilise mon expérience en Jeep ELITE pour aider l’équipe à gagner des matchs. Nous échangeons beaucoup sur ce qu’il faut, et ce qu’il attend de l’équipe en général et de moi en particulier. Owen a tous les atouts d’un joueur qui peut s’imposer en Jeep ELITE. Il peut jouet 4 et 5 et est super athlétique et un vrai bras. On passe beaucoup de temps à l’entraînement à jouer ensemble pour créer une connexion. »

  • Quels sont les objectifs pour vous cette saison sur le plan individuel ?

M.Y : « Mon but ultime est de finir la saison en bonne santé. J’aimerais jouer tous les matchs et être présent à tous les entraînements. Si la santé y ait, le reste suivra son cours sur le terrain. »

  • Vous avez joué pendant deux ans à Levallois quel regard portez-vous sur l’équipe cette année ?

M.Y : « C’est impressionnant ce que Levallois arrive à produire comme jeu cette année. Tout est bien structuré défensivement et offensivement et il n’y a pas du tout de déchet. Levallois joue un basket très plaisant à voir et efficace. »

  • Pour conclure, que peut on vous souhaiter pour la suite de la saison ?

M.Y : « Souhaitez moi une saison sans blessure. Merci à vous et prenez soin de vos proches et vous en ces périodes difficiles. Bonnes fêtes de fin d’année. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *