Betclic Élite,  France

J17 : L’Elan Béarnais craque sur la fin à Boulogne-Levallois

Crédit photo : Charlotte Geoffray

Après deux succès de rang face à Boulazac et au Mans, l’Elan Béarnais se déplaçait sur le parquet de Boulogne-Levallois ce samedi en match avancé de la 17e journée de championnat. Les Palois se sont inclinés en fin de match (84-77)

Petr Cornelie fait le show

Privés de Vitalis Chikoko malade (l’intérieur zimbabwéen avait été touché par la Covid-19 mais le test est revenu négatif), les Metropolitans ont du mal en ce début de rencontre. Pau commence fort et colle un 6-2 en trois minutes. Les hommes de Jure Zdovc réagissent grâce à un secteur intérieur omniprésent. En face, Petr Cornelie répond lui aussi présent (21 points, 7 rebonds, 21 d’évaluation) et permet à l’Elan Béarnais de mener à l’issue d’un premier quart temps extrêmement bien négocié (15-21, 10e). Les hommes de Laurent Vila livrent un récital offensif dans cette première mi-temps. Grâce à un jeu bien huilé, les Palois creusent l’écart et prennent 10 points d’avance (27-37, 18e). Les Franciliens réagissent grâce à l’adresse extérieure insolente de Maxime Roos (21 points). Digué Diawara (12 points, 20 d’évaluation) règle lui aussi la mire à 3- points et permet à son équipe de reprendre ses distances. L’Elan Béarnais profite des largesses défensives adverses pour reprendre 10 longueurs d’avance à la pause (36-46, 20e).

Maxime Roos fait plier l’Elan Béarnais

Plus en difficulté dans ce début de deuxième période, l’Elan Béarnais se repose sur la vision du jeu de Shannon Evans (13 points, 12 passes, 5 rebonds, 19 d’évaluation) pour conserver l’avantage. Les Metropolitans retrouvent leur agressivité et comblent peu à peu leur retard mais Pau ne faiblit pas et mène toujours à dix minutes de la fin (58-64, 30e). Les Metropolitans restent en embuscade dans ces dix dernières minutes. Les Palois sont toujours devant mais Anthony Brown (16 points, 6 rebonds, 19 d’évaluation) oblige Laurent Vila à stopper le jeu (67-68, 34e). Boulogne-Levallois reprend l’avantage dans ce dernier quart temps (78-70, 36e) et fait plier son adversaire. Devant pendant trente minutes, les Béarnais craquent sur la fin et concèdent une nouvelle défaite. Les Metropolitans restent invaincus en championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *