Betclic Élite,  France,  Interviews Betclic Élite

ITW – Pierre Pelos : « On a vite retrouvé le rythme et les automatismes »

Crédit photo : Liliane Boussac

Auteur d’une très belle prestation en EuroCup sur le parquet du Partizan Belgrade, Pierre Pelos revient sur le très bon début de saison de la JL Bourg, toujours invaincue en championnat. Le pivot bressan évoque ses premiers pas sur la scène européenne, ses ambitions et l’impact de la crise sanitaire sur la suite des compétitions.

  • La JL Bourg a fait un départ canon en championnat avec 3 victoires au compteur dont un succès très important face à l’ASVEL, quelle est votre analyse sur ce début de saison ?

Pierre Pelos : « Nous avons bien commencé oui. Mais je pense que nous avons bien commencé parce que nous avons été très concentrés en ce début de saison et encore plus en EuroCup. C’était important de bien commencer la saison parce que on savait que ça allait se compliquer au fur et à mesure de la saison, surtout au niveau de la fraîcheur physique. »

  • Vous avez signé un match référence contre le Partizan Belgrade en EuroCup et terminé MVP de la semaine. Un mot sur cette belle performance ?

P.P : « Je suis satisfait de ce que j’ai fait sur ce match mais cela ne reste qu’un match. Maintenant il faut confirmer et montrer que ce n’est pas un match comme les autres et continuer à produire de bonnes prestations. »

  • Après ces quelques semaines de pause, comment s’est passé le retour à la compétition ?

P.P : « Je pense que le résultat du match parle pour nous (rires). Mais personnellement, tout s’est bien passé. Je me suis senti bien physiquement dès le début du match. J’avais un peu peur de la reprise mais ça a été. J’ai essayé de m’entretenir un peu à la maison. On a vite retrouvé le rythme et les automatismes, on a un groupe qui vit très très bien cette année et je pense que ça a beaucoup aidé aussi à se sentir bien très vite sur le terrain. »

  • Le retour du basketball français en clair est une bonne nouvelle. Qu’en pensez-vous ?

P.P : « Oui c’est une très bonne nouvelle. Beaucoup de personnes me disent : « Je ne peux pas te regarder à la télé car je n’ai pas la chaîne », mais maintenant, ils n’ont plus d’excuse (rires). Mais surtout pour la visibilité du basket il n’y a pas mieux. En plus, même des gens qui ne connaissent pas trop le basketball regardent les matchs donc c’est positif. »

  • Un mot sur la situation actuelle. Pensez-vous que la saison peut être de nouveau arrêtée ? Quels seraient les impacts pour les clubs notamment ?

P.P : « Cette situation est vraiment inédite donc c’est compliqué pour la suite de la saison. Mais je pense que vu que les clubs ne veulent pas jouer à huis clos, la saison va s’arrêter pendant un mois ou peut-être un peu plus. On verra bien ce qui va être décidé. Mais pour les clubs qui jouent les Coupes d’Europe comme nous, cela ne va rien changer car cela ne va pas s’arrêter. On va jouer un match de moins par semaine. Pour les autres clubs, il va falloir entretenir les joueurs et c’est ça le plus compliqué de garder la motivation sachant que le week-end on ne joue pas. »

  • La saison vient de commencer, quelles sont selon vous les forces en présence et les joueurs à suivre cette année ?

P.P : « Je pense que cette année on ne change pas trop sur les équipes à suivre. On garde le top 2 qui est : ASVEL et Monaco. Il y a aussi Boulogne-Levallois, la JDA Dijon et la JL Bourg bien sûr. Malgré tout ce qui se passe la saison peut être belle. Sur les joueurs, je ne peux pas trop me prononcer mais il y a beaucoup de beau monde quand même dans ce championnat, que ce soit les jeunes joueurs ou les joueurs expérimentés. »

  • Jusqu’à présent, quel a été le match le plus difficile à jouer ?

P.P : « Le match le plus difficile cette saison a été contre Badalone. Je pense qu’on a payé un peu notre victoire à l’ASVEL où on a laissé beaucoup d’énergie, et la réception de Badalone a été compliqué. Nous n’avons pas été très concentrés et on a pris une leçon de basket, il ne faut pas se le cacher. Ils ont systématiquement appuyés là où ça fait mal. »

  • Quels sont les objectifs pour la suite de la saison, que ce soit en EuroCup ou en championnat ?

P.P : « Bosser comme on le fait depuis le début de la saison pour être prêts pour le prochain match qui va arriver. Et gagner un maximum de matchs pour voir le plus haut possible en fin de saison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *