Betclic Élite,  France

J6: Boulogne-Levallois poursuit son sans-faute en battant Limoges

crédit Metropolitans 92

Après 15 jours sans avoir jouer le moindre match, Limoges se préparait à un choc face aux Metropolitans 92 en tête du championnat de la Jeep Élite. Mais c’est bien Boulogne-Levallois qui s’impose dans la douleur, emmenée par l’ailier fort Tomer Ginat, grandissime. (82-76)

DES DUELS ENGAGÉS

Dans un Palais des Sports Marcel Cerdan à huis clos pour raison sanitaire, les Mets réalisent un début de rencontre sérieux. Réalistes en attaque, ils peuvent s’appuyer sur Vitalis Chikoko (10 points, 3 rebonds, 1 passe). Du côté de Limoges, Jerry Boutsiele (14 points, 10 rebonds, 2 passes) est roi dans la peinture. Mais le CSP pêche quand il s’agit de régler la mire (2/12). Les fautes s’accumulent, et Boulogne Levallois mène de 8 points à la fin du premier quart temps. (20-12, 10e).

Le choc tient ses promesses. Les contacts dans la raquette s’intensifient, et les lancers francs pleuvent sur le parquet. L’arrière Rob Gray ( 10 points, 1 rebond, 1 passe) est précieux à trois points, et se montre tel un poil à gratter. Quant aux Limougeauds, cela ne s’arrange pas  à la conclusion, malgré le Canadien Philip Scrubb (12 points, 2 rebonds, 7 passes) ,discret jusqu’ici. Mais ils restent dans le match grâce à une efficacité à 93% aux lancers francs. Les Metropolitans mènent toujours de 8 longueurs à la mi temps. (40-32)

TOMER GINAT GÉNIAL

Les joueurs de Mehdy Mary (CSP) reviennent avec d’autres intentions. Très bien lancés par un Demarcus Nelson ( 18 points, 4 rebonds, 2 passes) bouillant, ils reviennent à hauteurs des Mets en subtilisant des ballons importants. Le ballon circule de mieux en mieux, et les Limougeauds trouvent un Jerry Boutsele « on fire ».  Au buzzer, Anthony Brown (14 points, 2 rebonds, 3 passes) réalise un tir à deux points parfait,  et ramènent Metropolitans en tête à la fin du 3e quart temps. (60-59, 30e)

Ce quatrième quart temps prend l’allure d’une fin de match folle. Les hommes de Jurij Zdovc (M92) prennent de l’air grâce à Maxime Roos ( 8 points, 3 rebonds) qui remet les pendules à l’heure. Limoges reprend ses mauvaises habitudes de la première mi temps. Les balles se perdent, tout comme l’agressivité. Mais ils reviennent encore une fois dans la partie. La fin de match est dantesque. Grâce à un Tomer Ginat excellent (23 points, 3 rebonds, 1 passe), les Metropolitans ont mis fin aux rêves de remontée de Limoges. (82-76, 40e)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *