Betclic Élite,  France

J3: La JL Bourg au bout du suspens face à l’ASVEL

(A. Réau / L’Équipe)

C’était un derby attendu en région Auvergne-Rhône Alpes. Le match confrontait deux équipes de formes différentes. L’ASVEL, devait se ressaisir de son début de saison contrasté. La JL Bourg en Bresse, elle, est sur une dynamique de 3 victoires en 3 matchs depuis son début de saison. Et c’est bien les partenaires de Zachery Peacock qui se sont imposés, après un match fort en émotions. (102-104)

Une domination nette de la JL Bourg en Bresse 

Dans une salle de l’Astroballe assez silencieuse, les joueurs de Villeurbanne sont à la peine en ce début de match. C’est donc Bourg en Bresse qui en profite. À l’aise à longue distance (3/5 à trois points), les Aindinois dominent de la tête et des épaules cette entame de partie. Zachery Peacock (22 points, 3 rebonds, 2 passes), et Zackary Wright (19 points, 4 rebonds, 3 passes) se distinguent, et permettent à Bourg en Bresse de mener de 4 points à la fin de ce premier quart temps. (19-23, 10e)

L’apport technique des Américains de Villeurbanne Allerik Freeman (8 points), et David Lighty (8 points, 4 rebonds, 1 passe) est un peu plus important, néanmoins, ils sont toujours aussi chahutés par des Burgiens entreprenants. Les hommes de Savo Vučević (JL Bourg), opportunistes, contrecarrent les plans de TJ Parker grâce à très bon deuxième quart temps de l’arrière Serbe Danilo Anđušić (22 points, 5 rebonds, 4 passes). Les joueurs de la JL Bourg en Bresse mènent toujours d’un écart de points inchangé. (46-50, 20e)

Le retour inespéré de l’ASVEL

Ça bataille fort dans la peinture. Les rebonds se font de plus en plus importants. Les points séparant les deux équipes augmentent, la raison : un duo Peacock-Anđušić ravageur, qui entretient les espoirs de victoire de la Jeunesse Laïque de Bourg en Bresse. L’international Français Paul Lacombe (8 points, 8 rebonds, 2 passes) tente de sonner la révolte en cette fin de troisième quart temps. Il permet à ses coéquipiers Villeurbannais de revenir encore et toujours à 4 rangs derrière des Burgiens dominateurs. (63-67, 30e)

L’ASVEL se relance, et enchaîne des séquences offensives bien plus abouties. L’importance d’un pivot se fait ressentir, et Moustapha Fall (10 points, 1 rebond, 2 passes) , domine dans la raquette. Villeurbanne réveille le public, en s’imposant en défense. Les locaux reviennent à trois points des visiteurs. À 3 secondes du buzzer final, Antoine Diot (17 points, 4 rebonds, 4 passes) surgit derrière la ligne à 3 points… Et Clutch! Natif de Bourg en Bresse, le joueur ne pouvait pas espérer mieux. 

Une prolongation sous haute tension

Qui dit prolongation, dit importance du moindre point. Une fin de match folle fera pousser des ailes à un certain lyonnais Kevarrius Hayes (9 points, 7 rebonds). Les fautes se multiplient, et Bourg en Bresse en profite pour s’extraire. Zackary Wright (19 points, 4 rebonds, 3 passes) reste flegme face aux huées de la salle, et inscrit les deux points de la gagne. Un retard de 5 points, et qui est de retour ? Antoine Diot. Il tire à trois points et fait ficelle. Malheureusement pour lui, la fin n’est pas celle voulue pour l’ASVEL. Bourg en Bresse s’impose au bout d’un match fantastique. (102-104, 40e)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *