Betclic Élite,  Euroleague,  Europe,  France,  Interviews féminines,  Ligue Féminine de Basket

[INTERVIEW] : Devon Brookshire – « Je suis impatiente de commencer cette nouvelle aventure »

Après avoir brillé en Irlande et vécu deux expériences très réussies en France (Sainte-Savine et Escaudain), Devon Brookshire (26 ans, 1,88m) va continuer son tour d’Europe et découvrir le championnat espagnol. L’Américaine a pris le temps de répondre à nos questions.

  • Bonjour Devon, peux-tu nous présenter ton parcours en quelques mots ?

Devon Brookshire : « Je m’appelle Devon Brookshire. J’ai 26 ans et je viens de Los Angeles en Californie. J’ai découvert le basket-ball universitaire au Saint Mary’s College, dans le nord de la Californie. J’ai vécu ma première expérience professionnelle en Irlande avec les Liffey Celtics, et les deux dernières saisons j’ai joué en France avec Sainte Savine puis BFE Escaudain. »

  • Que retenir de cette saison si particulière ?

D.B : « Cette saison a été une super expérience. Nous avons terminé avec un bilan de 16 victoires pour seulement 2 défaites et étions en tête du championnat à la fin de la saison. C’est dommage de ne pas avoir eu l’occasion de jouer les playoffs, mais le club a quand même fini par monter en NF1, ce fut donc une saison très réussie. »

  • Quel est ton meilleur souvenir en carrière jusqu’à présent ?

D.B : « Le dernier match de la saison cette année, nous avons joué à domicile contre Franconville, l’une des meilleures équipes du championnat. C’était un match très serré et nous avons fini par gagner en prolongation. J’ai fait un match plein et terminé à 32 points au compteur. L’atmosphère était électrique avec tous les supporters présents dans la salle. Mes parents étaient également présents pour pouvoir assister au match, ce qui le rendait encore plus spécial. »

  • Quel est ton rôle sur le terrain et quelles sont les principales qualités pour occuper ton poste ?

D.B : « La saison dernière, mon rôle était d’être un leader et d’apporter beaucoup offensivement. J’apportais aussi ma densité physique en défense en captant un maximum de rebonds. Quand on joue ailier-fort, il faut bien connaître le jeu et avoir un QI basket élevé. Il faut également travailler très dur pour continuer à améliorer son jeu car d’autres équipes essaieront de trouver des moyens de vous arrêter. »

  • Comment gères-tu la pression lorsque tu es sur le parquet ?

D.B : « J’essaie de me concentrer sur le moment présent. La pression peut être écrasante mais elle vient de l’intérieur. Si je peux rester concentrée et faire confiance en mes capacités, je sais que je réussirai. »

  • Un mot sur la relation avec tes coéquipières et ton coach cette saison ?

D.B : « Mes coéquipières étaient très sympathiques et m’ont très vite accepté au sein du collectif. Nous avons joué à des jeux lors de longs voyages en voiture et avons souvent organisé des dîners en équipe. La cohésion était vraiment présente au sein de cette équipe. J’ai eu une très bonne relation avec mon entraîneur la saison dernière. Même si son anglais n’était pas parfait et que mon français n’était pas au top, nous avons pu communiquer de manière efficace. »

  • Comment te sens-tu avant d’attaquer cette quatrième saison professionnelle ?

D.B : « Jouer dans le championnat espagnol est une très belle opportunité dans ma carrière de joueuse professionnelle. Je me suis bien préparée pendant l’intersaison et je suis très impatiente de commencer cette nouvelle aventure. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *