France,  Ligue Féminine 2,  Portrait

[ITW – LF2] : Marie Boirard – « Le projet présenté par le coach m’a vraiment plu »

Crédit photo : Philippe Lohat

Avant de fouler les parquets, Marie Boirard a d’abord foulé les pistes d’athlétisme. Passionnée de cinéma, la nouvelle meneuse-arrière du Reims Basket Féminin nous raconte son parcours. Portrait.

  • Bonjour Marie, peux-tu te présenter et présenter ton parcours ?

Marie Boirard : « Je m’appelle Marie Boirard Garnier. J’ai 20 ans et je suis née à Lisieux. J’ai commencé à être licenciée à 5 ans au Centre d’Athlétisme Roannais (CAR) dans la catégorie moustique. Je gagnais toutes mes courses. J’adorais vraiment courir. Je suis arrivée au basket grâce à ma mère qui voulait que je puisse acquérir les bases pour pouvoir jouer plus tard avec mes sœurs. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce sport quand je l’ai participé à l’Ecole de basket dirigé par Fred Sorantino (Chorale de Roanne) et que je retrouvais cet esprit de compétition à tous les entraînements. J’ai joué pendant un an surclassée avec des garçons poussins au Roanne Basket Centre Ville (RBCV) car il n’y avait pas assez de filles dans ma catégorie. J’ai gravi les échelons en passant de départementale, à régionale puis en minimes France au Roanne Basket Féminin (RBF). En 2013-2014, pendant ma première année de minimes France, nous avons été championnes de France Groupe B contre Tarbes (15 points inscrits pendant la finale). Il était important pour moi de partir de Roanne pour me former dans un centre de formation auprès des professionnelles. J’ai joué 3 ans sous les couleurs d’Arras et lors de ma deuxième année, nous avons gagné la Coupe de France U17 à Bercy ! Désireuse de continuer ma formation au plus haut niveau, je suis partie au Nantes Rezé Basket en tant qu’espoir. J’ai travaillé très dur la première année pour hisser mon niveau de jeu et la deuxième année pour conforter ce niveau afin de devenir pro. »

  • Comment s’est passée cette signature à Reims ?

M.B : « Cette signature ne s’est pas réalisée dans l’immédiat. Il m’a fallu être patiente et j’ai pu m’entretenir longuement avec Julien. Le projet qu’il m’a présenté m’a vraiment plu et je suis très enthousiaste et motivée pour rejoindre l’équipe de Reims la saison à venir. »

  • Que retiens-tu de cette saison et quels sont tes objectifs pour celle à venir ?

M.B : « Ma première année à Nantes a été très difficile et grâce à Manu j’ai pu passer un cap sur le plan physique et mental. Il a été très exigent et m’a sorti de mon petit confort. Cette deuxième année m’a vraiment permis de prendre confiance et de m’affirmer. Mon objectif pour la saison à venir est de m’intégrer parfaitement au groupe déjà existant tant sur le terrain qu’en dehors et de me fondre dans le collectif. Sur le plan individuel, je souhaite continuer à progresser de façon à répondre au niveau de la Ligue 2 et gagner du temps de jeu. »

  • Quelles sont les qualités nécessaires pour occuper ton poste et quel sera ton rôle au sein de l’équipe cette saison ?

M.B : « Le poste 2 est un poste polyvalent où l’on doit pouvoir tout faire. Il faut savoir driver mais aussi shooter tout en étant capable d’aider la meneuse. Il exige une grande mobilité et une très bonne maîtrise de la balle. Mon rôle au sein de l’équipe c’est tout d’abord de défendre dur, de ne pas perdre de balle et d’exprimer mon basket en attaque si l’occasion se présente. Tout simplement arriver à jouer « juste » ».

  • Quel est ton meilleur souvenir de compétition ?

M.B : « Mon meilleur souvenir reste le match de quart de finale de la Coupe de France U17 contre Bourges qui s’est déroulé à Compiègne. Ça m’a vraiment marqué parce que l’année précédente, on avait également joué contre Bourges en quart de finale qui nous avait battues de 30 points. Nous avions une revanche à prendre et bien l’intention de nous battre. C’est un match mémorable tant par l’intensité que par le combat mené jusqu’à la fin. C’est le meilleur match de basket que j’ai joué autant individuellement (23 points avec 6 paniers à trois points) que collectivement puisque ce fut une victoire d’équipe. »

  • Un mot sur l’entente avec tes coéquipières et avec ton coach ?

M.B : « Pour moi, la relation avec mon coach est importante. J’ai besoin d’avoir une bonne entente avec lui et que je sente qu’il me fasse confiance. Le peu que j’ai pu échanger avec Julien, le courant passe bien. Je me suis toujours très bien entendue avec mes coéquipières. Je ne connais pas celles de Reims mais je suis sûre que tout se passera bien et qu’on s’entendra bien. »

  • En dehors du basket, as-tu d’autres passions ?

M.B : « Je m’intéresse à énormément de choses: je suis très curieuse. Je suis une grande cinéphile, je lis aussi et je regarde beaucoup de matchs de Jeep Élite et d’Euroligue. Je suis fan de Facundo Campazzo, Shane Larkin, David Holston, Blake Schilb et de Mykal Riley. Je m’arrête là parce que la liste est longue mais ce sont mes préférés. »

  • Pour terminer, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

M.B : « Mon souhait est de pouvoir aider l’équipe à réaliser les objectifs fixés par Julien, de monter en puissance et de continuer ma route pour devenir une joueuse majeure en Ligue 2. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *