Non classé

[JEEP ELITE – ITW] : Vincent Sanford – « Jouer dans une équipe où je peux donner le meilleur de moi-même »

Au lendemain de l’annonce du départ de Vincent Sanford du Limoges CSP, l’arrière américain est revenu sur sa saison compliquée et évoque son avenir.

  • Vous avez vécu une saison difficile avec Limoges, quel est votre sentiment à ce sujet ?

Vincent Sanford : « Cette saison à Limoges était un challenge pour moi. Je me suis blessé dès le premier entraînement et j’ai manqué la pré-saison. J’ai ensuite joué 30 minutes lors du premier match de la saison. Au début de saison, j’essayais simplement de trouver le rythme. En novembre dernier, j’ai trop forcé sur les jambes et je me suis de nouveau blessé. J’ai raté deux mois de compétition. De nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur sont arrivés donc pour être honnête, avec tous les changements apportés par le club et mes pépins physiques, je n’ai pas vraiment trouver ma place au sein de cette équipe cette année.

Sur le plan personnel, ce fut une année fantastique pour ma famille. Ma femme a accouché de notre petit garçon et j’ai pu prendre soin d’eux tout au long de la grossesse. Elle préférait accoucher en France plutôt que dans un autre pays. J’en ai discuté avec Crawford Palmer, avec qui je m’entends très bien, ainsi qu’avec ma femme. Il a compris et nous nous sommes entendus pour mettre fin à notre collaboration. »

  • Comment s’est passée cette période de confinement ?

V.S : « Nous étions à Limoges quand tout cela a commencé. Ma femme était enceinte de neuf mois et le médecin lui a dit que je ne pouvais pas être dans la salle d’accouchement. Cela ne s’est pas très bien passé là-bas alors nous sommes partis le 28 mars. Nous avons pris la route pendant 8 heures en direction de Nice où nous vivons pour mettre au monde notre fils. »

  • Jouerez-vous en France la saison prochaine ? Avez-vous des contacts avec certaines équipes ?

V.S : « Il est encore trop tôt pour se prononcer. J’ai quelques contacts ici en France comme à l’étranger. Pour le moment, j’attends de voir ce qui est le mieux pour ma famille et pour moi-même. »

  • Vous avez réalisé de belles saisons sous les couleurs d’Antibes et de l’Elan Chalon, quels sont vos meilleurs souvenirs dans ces deux clubs ?

V.S : « A Chalon comme à Antibes, j’ai eu de très bons coéquipiers. L’ambiance à Chalon est incroyable et pour Antibes, il n’y a rien de mieux que le Sud de la France. Ces deux villes sont très spéciales pour ma famille et pour moi. »

  • Avec la crise sanitaire mondiale actuelle, quelle est selon vous la meilleure décision à prendre quant aux prochaines saisons ?

V.S : « Je pense que la chose primordiale à faire au-delà du sport est juste de prendre soin de nous, de respecter ce qui est dit et de prendre cela au sérieux. Comme nous le voyons tous, il ne faut rien prendre pour acquis. Ceci étant dit, je pense qu’il faut d’abord être en sécurité sur le plan sanitaire avant de penser à rejouer. Ce virus est très dangereux. »

  • Quels sont vos principaux objectifs pour la suite ?

V.S : « Mon objectif est de rester en bonne santé et de travailler intelligemment. L’été dernier, j’ai tellement travaillé et joué tellement au basket-ball que mon corps était fatigué et m’a causé des blessures au cours de la saison. Alors maintenant, je vais juste travailler plus intelligemment et jouer dans une équipe où je peux donner le meilleur de moi-même. Je crois toujours que je vais atteindre le plus haut niveau d’Europe. J’ai beaucoup appris à Limoges sur les étapes à franchir pour y arriver, il faut juste de se mettre dans la bonne situation. La saison prochaine, si Dieu le veut, je vais exceller quel que soit le championnat dans lequel je jouerai, j’ai cette motivation pour revenir à mon plus haut niveau. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Un commentaire

  • CAPOVERDE

    Il n’a vraiment pas eu de chance. Difficile de le juger sur cette saison. Son départ s’est fait d’un commun accord d’après ses dires. Ma foi tant mieux, mais dommage de rester sur ce sentiment d’inachevé.
    Je suis sur qu’il va pouvoir se relancer ailleurs, très vite.
    Bonne chance à lui pour la suite de sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *