France,  Portrait,  Pro B

[PRO B – ITW] : Tyren Johnson – « Je veux jouer en Jeep ELITE »

Crédit photo : Tuan Nguyen

Auteur d’une très belle saison sous les couleurs de l’ADA Blois, Tyren Johnson s’est confié. Rencontre avec le MVP de Pro B en 2018.

  • Bonjour Tyren, qu’avez-vous fait pendant cette période de confinement ?

Tyren Johnson : « Pendant cette période de confinement, j’ai essayé de garder la forme en m’entraînant 5 jours par semaine et je continue à le faire aujourd’hui. En parallèle, je travaille sur le développement de mon entreprise de conseil en évolution professionnelle. »

  • Que retenez-vous de cette saison même si celle-ci s’est terminée trop tôt ?

T.J : « Nous avons fait une belle saison. Je dois dire que c’était une de mes meilleures saisons. Il y avait une vraie alchimie au sein de cette équipe et je suis triste que cette saison se termine de cette manière. »

  • Vous avez récemment réaffirmer votre attachement à l’ADA Blois, avez-vous eu d’autres contacts ?

T.J : « J’ai dit que je ne me verrai pas jouer ailleurs qu’à Blois en France à moins que ce ne soit pour plus d’argent. Je veux jouer en Jeep ELITE mais je ne vais pas baisser mon salaire pour y parvenir. Je n’ai rien à prouver, je pense que j’ai montré de quoi j’étais capable ici en France. »

  • Un mot sur la relation que vous avez avec votre entraîneur ?

T.J : « Mickaël Hay a été très important dans ma carrière. Beaucoup d’entraîneurs manquent d’ouverture d’esprit. Le coach m’a permis d’être moi-même. Il m’a confié des responsabilités au sein de l’équipe et j’ai gagné en humilité et en maturité auprès de lui. Je lui serai éternellement reconnaissant. »

  • Que pouvez-vous nous dire sur vos coéquipiers ?

T.J : « Mes coéquipiers ont été incroyables cette année. Il y a eu une très belle alchimie dans cette équipe depuis le début de la pré-saison. Nous avions tout ce dont chacun rêve d’avoir dans une équipe. Nous avions des joueurs d’expérience qui connaissaient très bien le championnat et des jeunes joueurs motivés prêts à montrer l’étendue de leur talent. »

  • Entre 2018 et aujourd’hui, qu’est-ce qui a changé dans votre façon de jouer ?

T.J : « J’ai juste commencé à être plus patient et à faire confiance à mes coéquipiers. Cela a été dur pour moi, mais c’est quelque chose que coach Hay m’a appris. Il m’a dit que j’avais beaucoup de talent, mais je peux être vraiment bon si j’apprends à faire confiance à son coaching et à mes coéquipiers. J’ai toujours écouté les conseils du coach. »

  • Vous êtes un passionné de musique, qu’est-ce que la musique vous apporte ?

T.J : « Je jouais de la musique par le passé et c’est toujours le cas aujourd’hui. C’est quelque chose que j’adore et j’essaie d’en faire quand j’ai du temps libre. Je n’aime pas rester assis à ne rien faire. Il faut que ça bouge. »

  • Quels sont vos principaux objectifs pour la saison prochaine et que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

T.J : « C’est probablement la première fois de ma carrière que je ne sais pas quels seront mes objectifs. Le virus a vraiment rendu les choses difficiles. Mon objectif était toujours de faire partie d’une équipe que personne ne s’attendait à voir évoluer en Jeep ELITE. Ensuite, pourquoi pas disputer le titre en Jeep ELITE. Maintenant, je ne suis pas sûr de ce qui m’attend donc je m’entraîne vraiment très dur pour être dominant. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *