Non classé

[LEADERS CUP] : Dijon renverse Monaco et se qualifie pour la finale

Résultat de recherche d'images pour "rasheed sulaimon jda"

Dans ce choc de très haut niveau entre les deux co-leaders du championnat, c’est la JDA Dijon qui a eu le dernier mot face à l’AS Monaco (81-83). Les Dijonnais retrouveront l’ASVEL en finale.

Dès le début du match, les deux équipes se rendent coup pour coup. La bataille fait rage dans la peinture entre deux formations qui ne lâchent rien. Monaco provoque davantage de fautes et glane ses points sur la ligne des lancers-franc mais Dijon s’appuie sur une très bonne adresse longue distance pour recoller au score. Au terme d’un premier quart temps extrêmement disputé, les deux équipes sont à égalité (23-23, 10e).

Les Monégasques démarrent fort ce deuxième quart temps en infligeant un 10-2 aux Dijonnais (30-25, 13e). Dans le sillage d’un très bon Dee Bost (14 points), la Roca Team prend ses distances avant que Dijon ne réagisse pour recoller à trois petits points (33-30, 15e). Les hommes de Laurent Legname restent au contact grâce la grosse activité du trio Rasheed Sulaimon (24 points) – Richard Solomon (15 points, 6 rebonds) – David Holston (14 points, 6 passes décisives). A la pause, Monaco parvient à conserver un maigre avantage (47-42, 20e).

Dijon rentre mieux dans cette deuxième mi-temps et recolle à nouveau au score. Monaco, mal parti dans ce troisième quart temps, profite du bon passage de Norris Cole (19 points) pour se redonner un peu d’air (56-50, 28e). Mais comme souvent dans ce match, la JDA Dijon ne lâche jamais et repasse en tête à dix minutes de la fin (58-60, 30e).

L’entame du dernier quart-temps profite clairement aux Dijonnais qui grâce à un 5-0 fait le break (58-65, 32e). JJ O’Brien et Dee Bost permettent aux Monégasques de recoller une nouvelle fois (65-67, 36e). Rasheed Sulaimon trouve la mire de loin et permet à la JDA de conserver une légère avance. Les hommes de Sasa Obradovic ne renoncent pas et comblent peu à peu leur retard. Malgré l’égalisation dans les dernières secondes signée Cole (81-81, 40e), un ultime tir de Solomon, donne la victoire la victoire à la JDA. Les hommes de Laurent Legname résistent jusqu’au bout et s’imposent au terme d’un match de très haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *