France

[JEEP ELITE – J23] : Boulogne-Levallois irrésistible

Malmenés par une SIG Strasbourg bien en place pendant une trentaine de minutes, les Metropolitans ont sonné la révolte en fin de match, passant un 18-0 épique, permettant ainsi une de remporter une cinquième victoire de suite à domicile (97-89).

Surfant sur une bonne série, Boulogne-Levallois a mal abordé cette rencontre face à une SIG qui vient à peine de retrouver le goût de la victoire suite à treize défaites de rang. Les Franciliens ont été très laxistes en défense, perdant ainsi sept ballons. Un manque de concentration puni sans pitié par Strasbourg, décidément en pleine confiance lors de cette entame de match.

Gabe York flambe

L’arrière américain est l’homme de ce début de match, enfilant les paniers comme des perles et exploitant au maximum les failles défensives laissées. Il totalise déjà 25 unités en dix minutes de jeu ! 9/10 au tir pour 29 d’évaluation. Les Metropolitans n’ont pas de répondant et accuse déjà un retard conséquent (19-38, 10′). Il ne s’agira que d’un simple retard à l’allumage, dès l’entame du second QT, Levallois retrouve son élan offensif et resserre les vis en défense, permettant de revenir petit à petit sur son adversaire.

Rob Gray et Vitalis Chikoko enchaînent les paniers, tandis que la machine offensive de la SIG s’enraye, avec un Gabe York dont l’adresse a disparu. Malgré un nouveau passage à vide, les locaux finissent fort et reviennent à six unités à la mi-temps (50-56). Un regain de forme et de confiance confirmé dès le retour des vestiaires, ce qui force Lassi Tuovi à prendre un temps-mort alors que les siens viennent d’être rejoints au score (56-56, 23′). La suite du QT3 sera un véritable run’n’gun sous fond de chassé-croisé au tableau d’affichage.

Briante Weber porte les Metropolitans en cumulant déjà 20 points à l’issue de cette troisième période et Boulogne-Levallois mène d’une courte tête avant le QT4 (75-74). Le rythme offensif de ce duel va nettement baisser pour faire place à une guerre des tranchées dans ce dernier QT décisif. C’est la SIG qui débute mieux, laissant muet trois minutes son adversaire pour prendre les devants et forçant Fauthoux a demandé temps-mort (75-80, 33′).

Boulogne-Levallois a de la ressource

Les Metropolitans ne se retrouvent pas dans cette situation pour la première de la saison et vont afficher une nouvelle fois un état d’esprit irréprochable dans le money time. En sortie de temps-mort, les Franciliens vont passer un cinglant 18-0 pour distancer définitivement Strasbourg. La SIG est retombée dans ses travers au pire moment du match et laisse filer une victoire de prestige qui était encore possible à l’entame de la dernière période (97-89).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *