Non classé

[JEEP ELITE – J13] : L’Elan Béarnais arrache la victoire contre Boulazac

Résultat de recherche d'images pour "justin dentmon fiba""

Après la gifle reçue à domicile par Monaco, l’Elan Béarnais se déplaçait sur le parquet de Boulazac pour espérer se relancer. Dans un duel crucial dans l’optique du maintien, les Palois ont trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer (83-84).

Une entame sérieuse et appliquée

Si depuis le début de la saison, l’Elan Béarnais éprouve des difficultés à démarrer ses matchs, ce ne fût pas le cas ce samedi soir au Palio. Dès le début de la rencontre, les Palois se montrent très sérieux en défense et trouvent des solutions faciles en attaque. Pourtant privés de Tyrus McGee, les hommes de Laurent Vila ont pu compter sur l’efficacité du duo Digué Diawara – Petr Cornelie pour prendre les commandes dans ce match. Mais comme souvent, les Périgourdins ne lâchent rien et grignotent peu à peu leur retard. A l’issue d’un premier quart temps très offensif, l’Elan Béarnais est devant (17-21, 10e).

Boulazac accélère mais Pau reste dans le COUP

L’entame du deuxième quart temps profite aux hommes de Thomas Andrieux qui provoquent plus de fautes et infligent un 12-2 aux Palois en quatre minutes pour repasser devant (29-23, 14e). Le temps mort demandé par Laurent Vila fait du bien aux Béarnais qui retrouvent de l’adresse sous le cercle et recollent à deux points du BBD (29-27, 15e). Les Périgourdins accélèrent de nouveau et reprennent leurs distances. Grâce à un énorme deuxième quart temps, Boulazac rentre aux vestiaires avec 10 points d’avance (44-34, 20e).

La réaction paloise

Au retour des vestiaires, les Palois reviennent sur le parquet avec de bien meilleures intentions. Sous l’impulsion du tandem Ekene Ibekwe (14 points, 14 rebonds, 5 passes décisives, 29 d’évaluation) – Justin Dentmon (11 points, 6 rebonds, 5 passes décisives), l’Elan Béarnais colle un 13-6 en cinq minutes aux Périgourdins pour revenir à trois longueurs du BBD (50-47, 25e). Un tir longue distance signé Petr Cornelie (18 points) permet même de ramener les deux équipes à égalité (50-50, 26e). La tendance s’inverse dans cette deuxième mi-temps et ce troisième quart temps profite clairement aux hommes de Laurent Vila. Plus agressifs défensivement et bien meilleur en attaque, les Béarnais repassent devant à dix minutes de la fin (56-63, 30e).

Dans un dernier quart temps extrêmement disputé, les Périgourdins ne lâchent rien et s’appuient sur leur adresse longue distance pour rester dans la partie. Pau résiste et peut compter sur un Ronald Moore des grands soirs (18 points, 7 passes décisives) pour conserver l’avantage jusqu’au bout et l’emporter au bout du suspens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *