Non classé

[JEEP ELITE – J11] : Nanterre enchaîne, le CSP voyage toujours aussi mal

Encore dans le match à la mi-temps, Limoges a volé en éclat durant le deuxième acte face à un Nanterre 92 retrouvé (93-71). Cinq joueurs nanterriens terminent à 12 points ou plus et la JSF enchaîne pour la première fois deux victoires en championnat cette saison avant de recevoir l’ASVEL mercredi soir

Malgré un classement inquiétant pour chaque équipe avant ce duel de la peur, le niveau affiché au Palais des Sports Maurice Thorez est de qualité. Appliqués et concentrés des deux côtés du parquet, Nanterre 92 et le Limoges CSP se livrent une entame de match plaisante. Les Franciliens terminent légèrement en tête (18-16).

Un duel qui ne cesse d’être serré, même lorsque le CSP repasse en tête, Spencer Butterfield se charge de ramener les siens grâce à deux paniers primés (29-25, 14′). Limoges réalise un match de traînard mais laisse trop de points sur la ligne. Nanterre se retrouve dans la pénalité en seulement 2 minutes 30 dans le deuxième quart-temps mais les Limougeauds se montrent très maladroits dans ce secteur (10/20 au total). Deux pertes de balle de Beyhurst en toute fin de première mi-temps permettent à la JSF de rentrer aux vestiaires avec six unités d’avance (43-37).

Les maux du CSP toujours présents

L’habituelle tendance du CSP à se liquéfier dans le troisième quart-temps va se confirmer une nouvelle fois avec un jeu offensif fébrile, une bataille perdue aux rebonds et un relâchement défensif qui permet à Nanterre 92 de prendre le large petit à petit. Spencer Butterfield n’en demandait pas tant pour flamber derrière l’arc (5/7) tandis Kenny Chery l’imite à 100% au tir (8/8).

Avant le dernier acte, la JSF mène de 12 unités et Limoges n’affiche aucune révolte, proposant un jeu statique en attaque où seul Anthony Brown affiche un niveau satisfaisant (8/13 au tir pour 21 d’évaluation). Les joueurs du CSP ont presque baissé les bras après l’éclat pris lors du troisième quart-temps. L’écart ne cesse de grandir et Nanterre 92 gagne pour la première fois de la saison deux rencontres de suite en championnat (93-71).

A noter la mauvaise prestation du trio arbitral, ne favorisant aucune des deux équipes mais sifflant à de nombreuses prises des décisions contestables et peu compréhensibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *