Non classé

[JEEP ELITE – J11] : L’ASVEL écrase Le Portel

L’Astroballe, à Villeurbane, reçoit aujourd’hui, pour la 11ème journée, Le Portel, actuellement 15ème du classement. Ce match a été mené de bout en bout par les premiers du championnat, l’ASVEL, et à aucun moment ils n’ont été mis en doute (94-69).

Premier quart-temps à sens unique

C’est sur un premier panier à trois points réussi du joueur de l’ASVEL, Edwin Jackson, que la rencontre est lancée. L’équipe de Zvezdan Mitrovic montre immédiatement sa détermination et sa puissance. Le français, Charles Kahudi, permet à Lyon-Villeurbane de mener de 4 points grâce à un tir intérieur dont il a le secret (12-8, 4e). C’est dans une habituelle salle de l’Astroballe en feu que le collectif du président Tony Parker, impose son jeu et créé une avance de 6 points suite à un tir à 2 points de Livio Jean-Charles (19-13, 7e). Le Portel n’est pas autant adroit que son adversaire et réalise de nombreuses fautes, donc un écart se creuse logiquement. L’ASVEL est déchainée et termine son premier quart-temps comme elle l’avait débuté, en force, avec 10 points d’avance au compteur. L’américain, David Lighty, inscrit 2 points supplémentaires pour permettre cet écart considérable (29-19, 10e).

L’ASVEL domine toujours

Le début du deuxième quart-temps continue d’être à l’avantage du club de Tony Parker. Les supporters poussent derrière leur équipe et crient même « 11-0 », pour réellement motiver les joueurs. Alors que Le Portel essaye de recoller au score tant bien que mal, l’ASVEL est solide en défense. Frank Hassel, le joueur d’Eric Girard, réussi un tir intérieur est permet à son équipe de réduire l’écart à 7 points (33-26, 13e). Même si l’ASVEL semblait avoir une main sur le match, petit à petit, Le Portel remonte au score grâce à un tir à 2 points de D’Angelo Harrison (39-34, 15e). Mais très vite l’effectif de Zvezdan Mitrovic montre la raison pour laquelle il est premier du classement, avec 0 défaite, et récréé un écart considérable de 11 points. Livio Jean-Charles inscrit un tir intérieur, plutôt bien réalisé, et continue son 100% de réussite à 2 points, avec 3/3 (46-35, 17e). Antoine Diot marque 1 lancer-franc sur deux pour mettre fin à cette première période (53-42, 20e).

Quart-temps maitrisé

Au retour des vestiaires, les joueurs du Portel restent concentrés afin de tant bien que mal ne pas voir un écart important se creuser. Comme prévu, l’ASVEL est dominant en ce début de troisième quart-temps. Edwin Jackson, permet à son équipe de mener de 17 points, grâce à un tir à 2 points (59-42, 23e). Plus le match avance plus l’Astroballe prend feu, on assiste désormais à un réel show de la part de l’ASVEL. Le score n’en finit plus d’augmenter du côte des locaux. Alors que Le Portel rate de plus en plus ses lancer-francs, les joueurs du LDLC n’arrêtent pas d’inscrire des points. Mais le belge, Bako Ismael, est l’auteur de 2 points supplémentaires pour voir un écart important se créer (71-49, 26e). L’issue du match est désormais dessinée, malgré les deux francs-franc réussis du joueur du Portel, Joe Alexander (75-55, 30e).

Le Portel impuissant

L’ASVEL reste sérieux dans ce match dominé et essaye de construire son jeu. Rihards Lomazs, déclenche un tir derrière l’arc et le réussit, ce qui permet de voir le plus gros écart du match, 25 points (85-60, 34e). Le Portel alors dans le brouillard, son joueur dominant, Franck Hassell, avec 28 points, inscrit 2 points supplémentaires (89-66, 37e). En fin de match, l’ASVEL a pris des shoots de tous les côtés, mais ça n’a pas forcément payé avec un dernier quart-temps à 17 points, contre 14 pour Le Portel. Théo Maledon met les 2 derniers points du match, dominé de bout en bout par l’équipe du président Tony Parker (94-69, 40e). Désormais, elle affiche 11 victoires pour 0 défaite et reste donc à la première place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *