France

[JEEP ELITE – J17] : Butterfield flambe, Nanterre se relance

Malgré un Tyrus McGee flamboyant (27 pts), Nanterre 92 se défait de l’Élan Béarnais au Palais des Sports Maurice Thorez grâce à un dernier quart d’heure exceptionnel (101-89). Spencer Butterflied a littéralement propulsé les siens vers la victoire en inscrivant 27 points, uniquement en seconde mi-temps !

Statique dès l’entame du match, Pau s’est compliqué la tâche en encaissant un 13-0 initial. Malgré un temps-mort rapidement pris par Laurent Vila, les Palois ont mis près de cinq minutes à inscrire leur premier panier, affichant une organisation offensive très brouillon. Sans faire de bruit, les V&B reviennent peu à peu mais terminent ce premier quart-temps avec dix unités de retard (25-15).

Un retour confirmé grâce à une défense plus appliquée qui limite Nanterre offensivement. Les Franciliens inscrivent leur premier panier après quatre minutes seulement (25-22, 14′). Une défense qui va rapidement baisser sa garde, permettant à Nanterre de repasser à plus de dix unités d’avance. Cette rencontre n’est qu’affaire de séries entre deux équipes irrégulières. Malgré un nouveau retour des Palois, ce sont bien les Nanterriens qui sont devant à la pause (48-39).

McGee sonne la révolte

C’est le moment choisit par Tyrus McGee d’enfiler le costume de héros. Alors que les V&B n’arrivent pas assez à faire vivre le ballon en attaque, il se charge d’enfiler les tirs longues distances. Il en inscrit trois en l’espace de quelques minutes et c’est toute l’équipe qui reprend confiance, infligeant un cinglant 17-5 au retour des vestiaires en moins de cinq minutes (55-56, 25′).

Un Spencer Butterfield létal

Alors que McGee était en feu, il va se faire voler la vedette par un Spencer Butterfield en incandescence ! L’arrière américain va véritablement flamber devant une foule nanterrienne en délire. Alors que les siens sont menés 55-57, il va inscrire 13 points consécutifs dont quatre paniers longue distance. Un état de grâce qui va propulser Nanterre au tableau d’affichage tandis que les Palois coulent, impuissants sous la soudaine réussite de leur adversaire.

En moins de cinq minutes, Spencer va inscrire pas moins de 17 points à 5/5 à 3-points. Une ligne de stat’ qui va laisser pantois les V&B, littéralement sonnés et incapables de réagir collectivement, ni en attaque, et encore moins en défense. Alors que les visiteurs avaient encore le lead au milieu du troisième quart-temps, ils se retrouvent menés de douze unités à l’entame du dernier acte (71-59). Toujours sonnés, les Palois n’afficheront aucune réaction défensive, laissant Nanterre prendre définitivement le large. Une défaite au contenu inquiétant pour les Palois, faisant difficilement vivre le ballon en attaque et encaissant plus de 100 points en défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *