Non classé

[JEEP ELITE – J8] : Le Portel terrasse Boulogne-Levallois

Ce vendredi à 20h00, l’ESSM Le Portel dernier avec une victoire accueillait les Metropolitans, invaincus et co-leader de Jeep ELITE en compagnie de l’ASVEL.

Un match déséquilibré se préparait, à la David contre GOliath…

Dés l’entame de match on a pu s’apercevoir que les portelois allaient jouer sans crainte, le couteau entre les dents. Ils créèrent un premier écart sous l’impulsion d’un Jonathan Tabu de retour de blessure au four et au moulin (5′ 15-8). Les Mets répliquaient sur lancers, puisque les hommes de Fred Fauthoux en ont obtenu 14 (!) sur la première période. Pendant ce temps les stellistes creusèrent la marque et l’arrière Harrison ajoutait sa pierre à l’édifice. 32-24 à l’issue du premier quart.

La partie reprenait et un fait de jeu glaça le Chaudron. En effet à la douzième minute, Cyrille Eliezer-Vanerot (3-2-1) tomba tragiquement au sol après un contact. Inconscient, la tête en sang, le staff médical l’évacua tel un corps mort. Impressionnant et pas rassurant (Ndlr : à 23h30 il était conscient et s’apprêtait à passer une batterie d’examens médicaux…).
De ce fait les Metropolitans ont pu lancer un petit run par Chikoko (17-6-2), mais Harrison (16-8-6) et Hassell (26-9-1) l’ont vite stopper avant de recreuser l’écart. À la mi-temps les stellistes dominaient largement les Mets. 56-31.

Au retour des vestiaires, les hommes de Fred Fauthoux devaient réagir, notamment via Briante Weber (9-3-9) qui n’avait pas inscrit le moindre point en première période. Mais ne parvenant pas à scorer il se contenta de distribuer les caviars pour Gray (13-4-1) et Smith (11-3-9). Ce troisième acte fut disputé et Le Portel accentuait son avance d’un petit point, +26 à 10 minutes du terme.

Les dés jetés, naturellement les défenses furent moins agressives en fin de match. Cependant un homme, ayant le rôle d’energizer se démarqua et reconquit le Chaudron, il s’agit d’Antonio Ballard (21-7-3) avec ses 5 rebonds offensifs.
Au terme d’un nouveau quart-temps offensif, les Mets s’emparèrent de celui-ci (24-31).

Les portelois obtiennent donc une victoire « bonus » pendant que les hommes de Boris Diaw subissent leur première défaite… Frank Hassell (29), D’Angelo Harrison (27) et Antonio Ballard (26) méritent tous les trois le titre de MVP tant ils ont été impressionnant de sang-froid et de régularité.

ESSM Le Portel 98-79 Metropolitans 92

@Lebronico

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *