Non classé

[JEEP ELITE] : Le point à dix journées de la fin

Résultat de recherche d'images pour "logo équipe jeep elite playoffs"

Alors qu’il ne reste plus que dix journées à disputer dans le championnat. Faisons un point sur les forces en présence, sur la lutte pour les playoffs et celle pour le maintien en bas de tableau.

L’ASVEL solide leader, l’Elan Béarnais reste dauphin, Nanterre complète le podium

Avec la défaite concédée vendredi sur le parquet de Levallois, l’Elan Béarnais est bien accroché à la deuxième place du classement. Depuis l’arrivée du meneur américain Mickey McConnell en tant que pigiste médical de Jerel Blassingame (revenu à Antibes), le visage de l’EBPLO a littéralement changé et Laurent Vila en a bien conscience. Cette lutte pour la place de dauphin de Villeurbanne sera palpitante jusqu’à la fin de la saison.

Villeurbanne, leader de Jeep Elite, qui a connu quelques problèmes en interne ces derniers mois. Souvenons-nous notamment du cas Alexis Ajinça. Arrivé pour renforcer l’équipe du président Tony Parker, le pivot international français a plutôt été un poids qu’autre chose pour l’ASVEL. Après une altercation avec son coach, le joueur a été sanctionné et écarté de l’équipe. Ces incidents n’ont en rien perturbé l’équilibre de l’équipe.

Nanterre, seul représentant encore en lice en Ligue des Champions, complète pour l’instant le podium de cette Jeep Elite. A la lutte pour la deuxième place avec l’Elan Béarnais, les Nanterriens peuvent s’appuyer sur un collectif bien huilé, le tout très bien dirigé par Pascal Donnadieu. Avec l’éclosion de l’Islandais Haukur Palsson et la confirmation du talent de Lahaou Konaté, Nanterre reste un sérieux client à la place de dauphin en fin de saison.

Dijon, Monaco, Strasbourg et la JL Bourg à lutte pour les playoffs

Si en tête, le classement est bien établi, les places qualificatives pour les playoffs restent plus indécises avec notamment la JDA Dijon qui cartonne depuis quelques matchs avec un duo d’attaque redoutable (Gavin Ware – David Holston). Mais Strasbourg et Monaco reste en embuscade et avec l’arrivée d’un coach tel que Sasa Obradovic à la tête de la Roca Team, la fin de saison risque d’être passionnante du côté du Rocher.

Strasbourg peut compter sur les retours de joueurs expérimentés comme David Andersen ou Ali Traoré pour rester dans la course. La JL Bourg, malgré la perte sur blessure de Zack Wright, reste un candidat sérieux aux playoffs. Finaliste de la Leaders Cup, la JL Bourg s’appuie sur le MVP de la saison dernière, Zachery Peacock. Une lutte acharnée qui promet du beau spectacle sur les parquets de Jeep Elite.

Antibes et Le Portel presque condamnés, Fos-sur-Mer et Cholet visent le maintien

En bas de tableau, cela se complique sérieusement pour les Sharks d’Antibes, presque condamnés à la descente en Pro B. Malgré le changement d’entraîneur et l’arrivée de Nikola Antic sur le banc, la situation reste inchangée. Même constat pour l’ESSM Le Portel qui ne s’en sort pas. Fos Provence Basket et Cholet Basket en revanche impressionnent. Depuis la nomination d’Erman Kunter à la tête de CB, les Choletais vont mieux et gagnent à nouveau. Fos Provence continue de faire tomber des concurrents directs pour le maintien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *