Betclic Élite,  France

[JEEP ELITE – J22] : Nanterre s’adjuge le derby face à Levallois

Dans un derby francilien qui a tenu toutes ses promesses, Nanterre 92 s’impose au finish grâce à un Adas Jusekevicius brûlant dans le money time (90-82).

Si Jarod Johnson est de retour côté Metropolitans, Roko Ukic doit rester sur le banc, touché au doigt à l’entraînement vendredi. Et l’absence du meneur titulaire de Levallois se fait rapidement sentir, laissant son équipe relativement perdue dans cette entame de match. Nanterre 92 fait rapidement le trou, en maintenant cette agressivité défensive présente depuis le retour de la trêve (65 pts contre Limoges, 59 face à Besiktas). Le temps mort posé par Freddy Fauthoux permet de recadrer ses joueurs qui vont mieux terminer ce premier quart; tandis que la JSF est portée par Hauk Palsson qui inscrit six points de suite (23-18). Les visiteurs continuent de grappiller leur retard et égalisent après deux actions de haut vol. Ivan Février réalise un contre puis concrétise dans la foulée en coast to coast, suivi d’un tir primé de Maalik Wayns (23-23, 12′).

Le passage de Carne

L’intensité est montée d’un cran après ce premier round d’observation, malgré une bonne circulation de balle de la part des deux équipes, les tirs ouverts sont compliqués à trouver. Corentin Carne s’illustre individuellement, d’abord par un tir primé, puis par un eurostep dans la raquette, permettant à son équipe de reprendre une petit avance (33-27, 14′).  Levallois reste derrière mais s’accroche, pour revenir tout proche après quatre points inscrit par l’ancien de la maison : Will Daniels. Nanterre 92 finira mieux cette période, notamment grâce à Lahaou et Hugo pour rentrer aux vestiaires avec sept points d’avance (44-37).

Le scénario reste indécis, les Metropolitans continuent de tenir la distance, en inscrivant trois paniers primés en début de deuxième mi-temps. Les deux équipes se déploient plus en attaque, rendant le jeu plus offensif et rapide. Malgré un nouvel écart créé par la JSF, les visiteurs restent dans le match, grâce à un back to back derrière l’arc d’Ibekwe. Nanterre 92 est en panne d’adresse et s’appuie sur un Julian Gamble pour rester devant (9 points consécutifs). Levallois reprend le lead  à l’entame du dernier quart, suite à une faute antisportive de Palsson, concrétisée par Michineau (66-67, 31′), réservant une dernier acte indécis à ce derby joué à guichets fermés.

Adas crucifie Levallois

Après avoir repris l’avantage, Levallois va temporairement disparaître, n’inscrivant aucun point pendant plus de trois minutes. Nanterre profite de ce trou d’air pour s’échapper dans le money time. Le salut passe par Adas Juskevicius, auteur de trois paniers primés, puis d’un shoot en suspension à deux points qui donnent un avantage conséquent à son équipe (81-74, 38′). Levallois ne reviendra pas et s’incline au terme d’une longue bataille engagée.

Score final : 90-82. Nanterre 92 et Levallois se sont livrés un beau duel au palais des sports Maurice Thorez. Dans une salle en fusion, portée par deux kops de supporters bruyants, la JSF se maintient sur le podium grâce à un son arrière lituanien décisif en fin de match.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *