Betclic Élite,  France

[JEEP ELITE – J21] : Limoges inexistant sur le parquet de Nanterre

Nanterre 92 a pris sa revanche face au CSP après la lourde défaite à la Leaders Cup. Les Franciliens surclassent un CSP très pauvre collectivement et récupère même le point-average particulier sur un shoot du milieu du terrain de Lahaou Konate au buzzer (86-65).

Sens unique. C’est le qualificatif de ce match. La JSF a débuté ses deux premiers quarts par un cinglant 10-0, face à une équipe apathique de Limoges incapable de rentrer correctement dans une période. Le CSP réagit par intermittence, recollant à l’issue du premier quart (19-12), puis au milieu du deuxième quart (33-23, 15′). Réaction trop timide et insuffisante pour réellement inquiéter la JSF qui déroule son basket et qui défend parfaitement en verrouillant la raquette. L’absence de dernière minute de Dominic Waters (blessé à la cuisse) n’handicape pas Nanterre, laissant beaucoup de liberté à la mène à Jeremy Senglin.

Jeu médiocre et adresse famélique

Les locaux se détachent une énième fois avant la mi-temps, laissant pantois un François Peronnet qui n’a jamais demandé temps mort malgré la faillite collective de son équipe (48-28, 20′). Le mal est fait, l’intérêt principal de cette deuxième mi-temps est la lutte pour le point average particulier (+18 pour le CSP à l’aller). Les visiteurs ne reviennent pas sur le parquet avec de meilleurs intentions, la fluidité offensive est faible, tout comme l’adresse générale (24/53 au total). L’équipe ne se trouve pas. Sans briller, Nanterre continue d’augmenter son avance sereinement, devant un public conquis. Hugo Invernizzi envoie deux flèches derrière l’arc pour porter l’écart à 27 points à l’issue du troisième quart (70-43). L’arrière international continue son festival dès l’entame du dernier acte (5/9 à 3 pts) pour atteindre les 30 points d’avantage. Pascal Donnadieu laisse ses titulaires sur le parquet mais l’intensité décroît considérablement vu l’écart. Scène plutôt cocasse, à moins de deux minutes du terme, le coach nanterrien demande temps mort pour conserver le point average (81-62, 38′).

Finish surréaliste, Hardy permet au CSP de revenir à 18 pts d’écarts à 5 secondes du terme. Sur la remise en jeu, la JSF cafouille et perd le contrôle du ballon avant que Konate ne le récupère et envoie un tir du milieu du terrain, dedans. La salle exulte et Nanterre récupère le fameux point-average particulier sur un shoot un buzzer venu de nul part !

Score final : 86-65. Nanterre domine sans partage une faible équipe du CSP venu sans intentions en Île-de-France. Au-delà du pauvre jeu proposé (12 assists au total), aucune réaction n’est venue de la part des joueurs de Limoges. Bonne opération pour la JSF qui grimpe sur le podium du classement avec cinq joueurs terminant à 10 points ou plus.

Boxscore : Invernizzi 21 pts, Senglin 14 pts + 6 PD, Gamble 12 pts + 11 rbds, Konate 11 pts, Juskevicius 11 pts côté Nanterre 92. Hardy 21 pts, Taylor 8 pts, Samuels 7 pts côté CSP.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *