Non classé

[JEEP ELITE – ITW] : Stephan Gauthier – « Parfois il faut savoir partir pour rebondir »

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes qui pratiquent un sport, terrain de basketball et foule
NR Photo

Arrivé à l’âge de 15 ans au Boulazac Basket Dordogne, Stephan Gauthier, le seul Périgourdin du groupe pro, quitte son club formateur. L’ancien du BBD a pris le temps de nous répondre.

Dynamic Slashers : Bonjour Stephan, quel a été votre sentiment lorsque vous êtes parti de Boulazac après tant d’années au club ?

Stephan Gauthier : « C’est un sentiment vraiment compliqué, j’ai passé tellement de bonnes années ici que ce n’est pas un choix facile. Mais parfois il faut savoir partir pour rebondir. Dans un premier temps, ce n’était pas du tout attendu puis on a discuté avec mon agent et on a fait ce qui était le mieux pour moi. »

Dynamic Slashers : Que retenez-vous de cette saison avec le BBD ?

S.G. : « C’est pour le BBD une très bonne saison. Personnellement, ce n’est pas vraiment le cas mais je vais me relancer au STB. Mais j’ai vraiment passé de bons moments avec les gars, il y a une très bonne ambiance, c’était vraiment cool. Le maintien n’est pas encore mathématiquement assuré mais ils sont en bonne voie, L’ambiance était vraiment bonne avec de bon gars c’est un groupe très homogène qui se complète. »

Dynamic Slashers : Quels sont les objectifs fixés cette saison avec le Havre ?

S.G. : « Personnellement c’est de retrouver un maximum de plaisir à jouer peu importe mes stats ou mes performances. Si je retrouve ce plaisir et cette passion mes performances suivront. Collectivement, on va essayer de monter en Pro B. »

Dynamic Slashers : Connaissez-vous certains joueurs au Havre ou est-ce une toute nouvelle équipe dans laquelle vous allez évoluer ?

S.G. : « Je connais des joueurs de nom car j’ai déjà joué contre eux mais dans l’ensemble c’est une toute nouvelle équipe. »

Dynamic Slashers : Un retour au BBD est-il possible un jour ?

S.G : « Oui, c’est une possibilité. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *