France,  Portrait

[JEEP ELITE – ITW] : Jade Sage – « Julien Espinosa me donne beaucoup de responsabilités au sein de l’équipe »

Résultat de recherche d'images pour "jade sage antibes"
Photo : Romain Robini

Arrivée à Antibes il y a trois ans, Jade Sage s’est fait une place sur le banc des Sharks. Assistante de Julien Espinosa, elle apporte toute son expérience et sa connaissance du basket. Rencontre avec la deuxième femme de Jeep Elite.

Dynamic Slashers : Bonjour Jade, quel est votre rôle au sein du club d’Antibes ?

Jade Sage : « Mon rôle c’est d’être responsable de l’analyse statistique et sur le terrain. Je m’occupe notamment du développement individuel de certains joueurs (Isaiah Cordinier, Max Kougère, Taurean Green). »

D.S : Que pensez-vous du début de saison des Sharks ?

J.S : « On savait que ça allait être compliqué, pour autant on croit encore au maintien. On va se maintenir. J’ai été surprise de l’attitude de l’équipe. On a le goal-average sur Cholet, on est à deux-trois matchs de retard. Il y a encore de la place. On sait que sur la fin du championnat, il y a toujours des surprises. »

D.S : Qu’en est-il de votre avenir sur la Côte d’Azur ? Serez-vous reconduite l’année prochaine ?

J.S : « Je suis en fin de contrat, j’aimerais poursuivre avec les Sharks. Je souhaite passer le DES pour pouvoir aspirer à avoir un poste plus important plus tard. Mon objectif est de continuer à me former. Julien Espinosa me donne beaucoup de responsabilités au sein de l’équipe malgré mon jeune âge. Je veux rester dans l’élite, si possible à Antibes mais je reste ouverte à toute opportunité. »

D.S : Quel est votre sentiment sur le fait d’être la deuxième femme en Jeep Elite après Lauriane Dolt à Strasbourg ?

J.S : « C’est toujours plaisant ! L’élite du basket français s’ouvre à une diversité beaucoup plus importante. Pourvu que cela continue ainsi ! »

D.S : Un mot sur le retour de Jerel Blassingame aux Sharks ?

J.S : « Il est très à l’écoute. C’est un joueur qui connaît le club, c’est quelqu’un qui apporte de la sérénité. Il a connu cette situation il y a deux ans. On a des joueurs d’expérience comme Tim Blue (qui revient d’un AVC), les joueurs qui arrivent sur leur fin de carrière, on sait les gérer. Jerel Blassingame est suivi personnellement par le préparateur physique du club, physiquement. Tout est mis en oeuvre pour que l’équipe à se maintienne. »

D.S : Pensez-vous qu’Antibes peut se maintenir ?

J.S : « On va se maintenir. En Jeep Elite, nous ne sommes pas à l’abri de surprises d’ici la fin de saison. Des équipes comme Le Portel sont dans le dur et il faut en profiter. Il reste encore suffisamment de matchs pour rester dans l’élite et le groupe a conscience qu’il peut le faire. »

Propos recueillis par Dimitri VOITURIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *