Non classé

[JEEP ELITE – BILAN] : Levallois et Strasbourg dans le flou

Les Metropolitans dans une situation délicate. Le ciel de la SIG s’assombrit de nouveau. Dijon confirme ses performances à domicile face à Nanterre et le BCM s’adjuge l’Opalico au bout du suspense. Tels sont les enseignements non exhaustifs de cette 19ème journée de Jeep Elite.

Levallois en plein doute

C’est l’actu chaude du week-end ! Les Metropolitans traversent une période délicate en ce moment. La nouvelle recrue Maalik Wayns n’a pas encore trouvé ses marques (0/7 au tir). De plus, le club francilien a perdu sa raquette titulaire en l’espace de 24h. Julian Wright (19,6 d’évaluation) s’est auto-exclu du groupe avant le déplacement au Mans, et Mouph Yarou (13 pts et 6,5 rbds) s’est gravement blessé au talon d’Achille au bout d’une poignée de minutes jouées à Antarès (défaite 80-69). Concernant l’ailier fort américain, il ne devrait pas rejouer sous les couleurs levalloisiennes cette saison du à un contentieux financier avec son club (au sujet du paiement de l’école privée de sa fille). Adversaire de Vichy (Pro B) en coupe ce mardi et de l’Élan Béarnais ce vendredi (13h00) en Leaders Cup, la semaine s’annonce mouvementée avant une trêve internationale arrivée à point nommé.

Cholet et le CCRB respirent

A la lutte pour le maintien, le CB et Châlons-Reims ont effectué de belles opérations. Victoire de Cholet sur la JLB qui retrouvait Ndoye dans la raquette (89-82). Killian Hayes s’est illustré en terminant avec 17 pts et un joli 9/9 sur la ligne des lancers. Le CCRB a eu la bonne inspiration de dominer Antibes dans un duel de bas de tableau (91-80). Rapidement en tête, les Champenois ne seront jamais repris dans le sillage d’une doublette Ebanks/Baron intenable (49 points à eux deux).

Strasbourg inquiète de nouveau

Après une petite éclaircie, le ciel s’est rapidement assombri de nouveau du côté alsacien. La SIG s’est cassée les dents sur une équipe du CSP très robuste. Privés de Flo Piétrus et Mardy Collins, les hommes de Vincent Collet n’ont tenu qu’une dizaine de minutes avant d’êtres foudroyés par une équipe de Limoges très en jambe (90-76). Les mauvais signes aperçus en janvier ont vite refait surface, notamment la rage de Jérémy Nzeulie après cette défaite. Strasbourg peut encore se refaire mais possède un calendrier très chargé avec un duel face à l’ASVEL ce soir au Rhénus en Coupe de France, puis la Leaders Cup et un premier tour assez piégeux face à la JDA qui l’avait balayé début 2019 (80-55). L’équipe peut compter sur un renfort de marque en la personne de Stéphane Lasme.

Le fait marquant du week-end

La JDA justement a réalisé une excellente opération en battant Nanterre 92 sur le fil dans le choc du week-end (87-81). Pourtant en tête durant toute la partie (notamment +17 à la 25′), Dijon s’est fait remonté par une équipe de la JSF spécialisée dans ce domaine. Finalement, la JDA a eu le dernier mot dans le money-time et récupère même le point-average particulier sur un adversaire direct en vue des playoffs d’ici la fin de la saison. Grâce à ce succès, les Bourguignons sont sur le podium du championnat après 20 journées. Les hommes de Laurent Legname n’ont connu qu’une seule défaite à domicile en Jeep Elite et rajoutent le nom de la JSF aux autres clubs tombés cette saison (SIG, ASVEL, Levallois).

Les performances du week-end

Difficile de trancher, il y aura plusieurs retenus ce week-end :

  • David Holston en mode double double. Le feu follet américain est une véritable attraction de notre championnat. Dans un match déterminant, il a de nouveau assumer ses responsabilités et a porté la JDA avec brio en plantant 19 points, accompagnés de 12 passes décisives pour 26 d’évaluation.
  • Dans le duel CCRB-Antibes, un joueur de chaque équipe a brillé. Devin Ebanks inscrit 25 points (10/17 au tir), accompagnés de 9 rebonds et 4 passes décisives pour 29 d’évaluation. Chris Otule lui répond avec 26 pts (11/12 au tir) et 6 rebonds pour 30 d’évaluation côté Sharks.
  • Yakuba Ouattara a livré une prestation éblouissante face à Fos-sur-Mer. Malgré les absences de Paul Lacombe et Gerald Robinson, l’arrière français a marqué près de 40% des points de son équipe. 29 unités à 6/9 derrière l’arc, 6 rebonds et 4 passes décisives pour un total de 29 d’évaluation. Il était intenable et est le grand artisan du succès de la Roca Team.
  • Mickey McConnell a guidé les siens vers la victoire à Chalon-sur-Saône. Il livre une ligne de stats très fournie avec 15 points, 6 rebonds, 7 passes décisives, 25 d’évaluation et le shoot de la victoire à 10 secondes du terme. Omniprésent.

Mais aussi …

Le succès de l’ASVEL malgré les nombreuses blessures (Maledon, Nelson, Kaba) sur le parquet de Boulazac (73-78).

Le derby remporté par le BCM après la gifle reçue la semaine dernière. Victoire après prolongation sur le parquet de l’ESSM qui ne gagne toujours pas en 2019 (82-87 a.p).

L’ASM se défait de Fos-sur-Mer et reste sérieusement engagé dans la course aux playoffs (79-68).

Pau-Lacq-Orthez s’impose au Colisée face à Chalon-sur-Saône (78-82). Malgré une confortable avance tout le long de la partie, les Béarnais ne sont fais très peur en fin de match (78-78 à 15 secondes du buzzer). La suite, c’est Mickey qui enfile le costume de héros pour maintenir son équipe à la place de dauphin de l’ASVEL (voir ci-dessus).

Les résultats du week end :

resultats J20.jpg

Le classement à l’issue de la 19ème journée :

classement J20.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *