Non classé

[JEEP ELITE – J19] : La JL Bourg surclasse Boulazac grâce à un Zachery Peacock exceptionnel

Auteur d’un match exceptionnel, Zachery Peacock a permis à la JL Bourg de s’imposer très largement face à Boulazac ce vendredi soir à Ekinox (93-75).

Un chassé-croisé avant le récital de Zach Peacock

Les Périgourdins profitaient des ballons perdus par leurs adversaires et de l’avantage de taille de Nicolas De Jong pour creuser un petit écart dès l’entame du match (2-7, 2e). Mais ils peinaient à contrôler un Zachery Peacock aussi à l’aise en attaque qu’en défense.

Portée par le Floridien, auteur de 13 points à 5/6 dans le premier quart et d’une passe qui traversait tout le terrain pour trouver Moser au dunk, la JL Bourg contraignait Thomas Andrieux à prendre un temps mort (23-14, 8e). Et l’écart se stabilisait jusqu’à la fin du premier quart.

Au début du deuxième quart-temps, le BBD trouvait plus de solutions avec ses intérieurs, qui imposaient leur puissance dans la peinture (28-26, 13e). Ce n’était qu’un cache-misère, car les Boulazacois ne trouvaient pas la mire à trois-points et perdaient beaucoup de ballons. Autant de cadeaux pour les Bressans qui adorent le jeu rapide.

Peacock continuait de planer sur cette rencontre (20 points et 4 rebonds à la pause) et Courby sortait du banc pour inscrire 8 points en deux minutes (45-35, 19e). A mi-parcours, la cinquième défense de l’Elite avait déjà concédé 47 points et, de l’autre côté du terrain, le BBD comptait plus sur Chery (14 points) que sur le jeu collectif qui fait sa force habituellement. Le compteur de points de Lesca et Cowels était bloqué à zéro.

Mais comme il est dans ses gênes de cette équipe de ne pas abdiquer, le trio d’extérieurs Lesca-Leslie-Chery la relançait complètement en signant un 12-4 à la reprise (51-50, 25e). Grâce à des deuxièmes chances ou des positions de shoot un peu trop faciles, la JL Bourg répliquait immédiatement par un 10-0 (61-50, 28e).

Le BBD renonce et Peacock régale

Après un concours d’adresse à trois-points en fin de troisième période – remporté par les locaux – le BBD débutait la dernière à -14 (70-56). Rédhibitoire pour l’équipe de Thomas Andrieux, car les initiatives individuelles de ses joueurs ne suffisaient pas à la ramener dans le match une nouvelle fois. Et De Jong, son deuxième scoreur cette saison, ne mettait plus un panier depuis la 8e minute…

Battus 93-75, les Boulazacois ne battront pas leur record de trois victoires consécutives, établi en novembre et égalé en janvier, avec Antibes, Cholet et Levallois comme victimes. Zachery Peacock termine logiquement MVP de cette rencontre avec des statistiques incroyables (33 points, à 14/19 aux tirs, et 7 rebonds).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *