Basket Européen,  Europe,  France

[CHAMPIONS LEAGUE – J11] : Nanterre écarte le PAOK dans le dernier quart

Dans un match déterminant en vue de la qualification en 1/8èmes de BCL, Nanterre 92 a dominé les Grecs du PAOK grâce à un dernier quart parfaitement maîtrisé (79-70). Les Franciliens sont virtuellement qualifiés à trois journées de la fin de cette longue phase de qualification.

Alors que Nanterre 92 avait parfaitement débuté cette rencontre en prenant dix points d’avance en quelques minutes (15-5, 4′), l’équipe a baissé en intensité, notamment en défense. Le PAOK n’a pas manqué cette occasion pour revenir petit à petit. Trop maladroits en début de match, les Grecs ont commencé à prendre confiance au tir et ont égalisé au buzzer sur un tir très compliqué pris par Phil Goss (25-25), le meilleur scorer de cette équipe, référencé en Italie notamment et passé en France il y a près de 10 ans (Le Havre et l’ASVEL). Le deuxième quart est très équilibré, la JSF mène de bout en bout mais n’arrive jamais à distancer son adversaire. Les Nanterriens jouent sur courant alternatif, mais globalement le ballon circule peu et les performances individuelles sont priorisées. L’équipe perd plusieurs ballons bêtement (8 à la mi-temps) et manque clairement d’organisation par moment.

Un combat très indécis

Pascal Donnadieu pose le premier temps mort du match pour recadrer ses joueurs (34-32, 15′). Le PAOK continue de jouer yeux dans les yeux ce match, poussé par des supporters grecs plutôt bruyants, cantonnés dans le balcon supérieur du Palais des Sports Maurice Thorez. Après plusieurs séquences individuelles, Nanterre place (enfin) un système rondement mené qui se concrétise par un tir primé d’Hugo Invernizzi, la salle exulte. Le club des Hauts-de-Seine avait la possibilité de prendre de l’avance avant d’aller aux vestiaires mais n’a plus rien rentré après. Les Grecs, toujours opportunistes, en profitent pour revenir tout proche grâce à un tir à trois points de William Hatcher au buzzer (43-41), lui aussi redoutable shooteur meneur connu sur les parquets européens (passé par le Partizan et Sassari récemment). Alors que les locaux ont pris deux fois plus de rebonds que les visiteurs, ils laissent trop de points dans leur peinture (20 inscrit pour le PAOK dans ce secteur de jeu). L’intensité défensive est montée d’un cran au retour des vestiaires, chaque équipe défend plus fort, les espaces se réduisent. Le jeu reste fluide et propre en général, cependant le PAOK prend le lead pour la première fois du match en toute fin de troisième quart pour la première fois du match sur un tir primé d’Hatcher. Jeremy Senglin lui répond dans la foulée et les locaux virent en tête après 30 minutes de jeu (62-60), réservant ainsi un dernier quart à suspense. À noter que Julian Gamble, le pivot de la JSF blessé depuis deux rencontres, est entré en jeu à la fin du troisième quart.

Nanterre irrésistible dans le dernier quart

Les Grecs ont tenu à peine une minute dans ce dernier acte, le temps d’inscrire deux paniers avant d’êtres complètement éteints par une JSF en mission défensive. Les hommes de Pascal Donnadieu ont posé les barbelés dans cette fin de match, empêchant le PAOK d’inscrire le moindre point pendant plus de 6 minutes ! L’écart s’est forcément creusé en faveur des Franciliens qui ont en profité pour prendre le large avant le money time (76-65, 34′). Deux temps morts successifs du coach grec n’ont pas permis à son équipe à se remettre dans le droit chemin. Grâce à un dernier quart totalement maîtrisé , la JSF vient à bout d’une équipe grecque plus que collante.

Score final : 79-70. Excellente opération de Nanterre 92 quant à la qualification pour le prochain tour. Après Bonn, c’est le PAOK qui tombe sur le parquet de la JSF. Au classement, les locaux prennent la quatrième place de leur adversaire du soir.

Boxscore : Senglin 19 pts, Waters 15 pts, Juskevicius 10 pts, Konate 9 pts, côté JSF. Hatcher 12 pts, Chyrsikopoulos 12 pts, Garrett 10 pts, Athinaiou 10 pts pour le PAOK.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *