Non classé

[JEEP ELITE – J13] : Dijon subit sa plus lourde défaite de la saison à Monaco

L’ASM se relance en championnat grâce à un succès difficile à obtenir mais ô combien important (89-71). Dijon, pourtant meilleure défense de l’élite avant ce match, a craqué en fin de partie, encaissant ainsi 89 points, soit le plus grand nombre de points subis depuis le début de la saison en Jeep Elite.

Le match s’annonce ouvert dès les premières possessions, le jeu offensif est fluide, les attaques sont rapides et tranchantes. C’est l’ASM qui se détache en premier en inscrivant presque 20 points dans les cinq premières minutes. La JDA fait le dos rond et revient à la fin du premier quart notamment grâce à deux actions individuelles signées David Holston (27-23). Le rythme est le même dans le second quart, l’ASM garde le lead, et le doit en partie à l’indiscipline des Dijonnais qui offrent près de 20 lancers francs sur cette première période. Difficile de refaire son retard lorsque les stops défensifs sont remplacés par des fautes. Cela agace Dijon qui finit par prendre une faute technique. Monaco ne se fait pas prier pour punir dans la foulée, Lazeric Jones rentre ses lancers et plante à 3 points juste derrière (45-35, 17′). L’ASM a vraiment pris l’avantage en cette fin de première mi-temps et c’est ce même Jones qui conclue derrière l’arc pour donner 12 points d’avance à son équipe après 20 minutes (52-40). Le meneur américain a déjà battu son record de points cette saison avec 13 unités à la mi-temps.

Dijon résiste longtemps avant de céder

La JDA, pourtant meilleure défense du championnat, vient d’encaisser 52 points en 20 minutes. C’est visiblement trop pour les hommes de Laurent Legname qui reviennent avec d’excellentes intentions défensives sur le parquet. La JDA sort les barbelés et grappille son retard peu à peu, le jeu est assez décousu, l’intensité est très élevé, aucun panier facile n’est accordé pour les deux équipes. Dijon revient finalement à 3 pts grâce à sa défense retrouvée (58-55, 28′). L’ASM arrive à faire déjouer les visiteurs en fin de quart temps pour reprendre un matelas confortable à l’entame du dernier tiers (67-57). Dijon ne réagit pas et Holston concède rapidement une faute antisportive en début de quatrième quart (sa 4ème au total). La JDA n’arrive pas à contenir la fougue monégasque qui trouve trop facilement des solutions offensives. A l’entrée du money time, l’issue du match semble scellée, d’autant plus lorsque Gavin Ware reçoit sa cinquième faute (81-69, 37′). Après une longue bataille de plus d’une demi-heure, l’ASM a eu raison d’une équipe dijonnaise qui aura craqué au pire moment du match. Monaco est récompensé par son intensité sur le parquet avec un total de 14 interceptions !

Score final : 89 – 71. Dans un duel âpre entre deux équipes défensives, l’ASM aura tenu le lead de bout en bout, mais aura régulièrement été rejointe par une belle équipe dijonnaise. Malheureusement pour les visiteurs, ils ont craqué dans le dernier acte, incapables de défendre comme ils savaient si bien le faire durant ce match. L’ASM se relance avec ce succès mérité devant un public conquis.

Boxscore : Lacombe 17 pts + 6 rbds + 5 PD + 5 int, Kikanovic 17 pts (7/9 au tir) + 7 rbds, J. Jones 16 pts + 9 rbds, L. Jones 15 pts + 5 int, Gladyr 11 pts côté monégasque. Pearson 17 pts, Holston 14 pts + 6 PD, Kinsey 9 pts, Ware 8 pts + 10 rbds, Chassang 8 pts côté dijonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *