France

[JEEP ELITE – J9] : « On a joué un basket de qualité »

Après la victoire 98-90 des Levallois Metropolitans sur le CSP Limoges, Fauthoux et Milling ont répondu aux questions des journalistes. Le coach francilien s’est montré satisfait de la prestation collective de son équipe, tandis que l’entraîneur limougeaud se voulait rassurant après les récentes larges défaites à l’extérieur.

Frédéric Fauthoux était content après la victoire de son équipe : « On a montré de la qualité, collectivement on attaque bien. Le rebond ? Une des clefs du match ! Même si Limoges est plus adroit que nous, on a eu plus de possessions et c’est ce qui fait la différence à la fin. On aura pu faire 3 ou 4 stops défensifs de plus pour se rassurer mais globalement on a joué un basket de qualité ». Son de cloche similaire pour l’ailier Johnson meilleur marqueur du match à 100% au shoot : « On a ralenti à la fin pour scorer, Limoges a beaucoup pressé et on a du mal à conclure le match ».

Sur sa situation personnelle dans le club, l’américain se confie : « J’ai trouvé mon rythme, mon rôle dans cette équipe. Je me suis plus montré sur ce match, mes coéquipiers m’ont bien trouvé, à 3 pts ou en transition la balle circule mieux ».

« Gagner de la confiance mentalement »

Dans le clan du CSP, il y a un peu de déception mais l’optimisme prime après cette défaite d’après Kyle Milling : « La volonté, l’engagement et l’attitude ont été là mais mentalement on était encore un peu fragile. Avec des séquences où on se relâche un peu, ou des occasions faciles qu’on rate mais l’attitude était meilleure que lors des 3 ou 4 derniers matches. Contrairement à la défaite contre Cedevita où on a baissé la tête, ce soir on a continué même à -12 dans le troisième tiers, il faut continuer comme ça et gagner de la confiance mentalement ». Concernant la non apparition de Perrantes pendant le match, le coach du CSP s’est montré expéditif : « On cherche toujours un meneur, mais ce n’est pas une sanction  contre lui de ne pas le faire jouer ».

Le très jeune ailier Sekou Doumbouya (17 ans) était très lucide après la défaite de son équipe : « Trop de pertes de balles, c’est ça qui fait la différence à la fin. Parfois on fait des stops mais en attaque on ne concrétise pas ». A la question comment expliquer le changement ce soir ? Voici sa réponse : « Je ne pense pas que ce soit les paroles du président, entre nous même on sait qu’on est sur 4 défaites de suite. On se pose des questions, savoir pourquoi ça ne va pas pour réagir ». Dernière partie de la conférence sur son avenir et le fait qu’il y ait des scouts NBA venus le voir : « Ce n’était pas un match particulier, c’était un match comme un autre, je suis habitué maintenant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *